L’Entente Boulet Rouge Riche-Mare Rovers retrouvera pour la prochaine saison la Barclays Mauritius Premier League. Déjà pensionnaires de l’élite il y a deux ans, Ashley Nazira et consorts ont validé leur ticket pour la ligue professionnelle en remportant le titre en D1 aux dépens des Chebel Citizens, qui accèdent également à l’échelon supérieur grâce à leur deuxième place.
Fait notable : les deux équipes terminent avec le même nombre de points, de victoires, de nuls et de défaites. Mais c’est finalement grâce à la règle de la confrontation directe, 4-3 au cours de la sixième journée, que les champions ont été désignés. Il n’empêche que, dimanche dernier, les deux équipes se sont neutralisées sur la pelouse du stade George V (2-2), histoire de boucler la boucle.
Par contre, l’AS Vacoas-Phoenix, qui avait fait de la montée chez l’élite sa priorité, passe légèrement à côté de son objectif en terminant troisième, à seulement deux longueurs du podium. Les PAS Mates et le Chamarel SC occupent les quatrième et cinquième places respectivement, avec 22 points chacun.
Le CSSC n’a pu faire mieux qu’une sixième place, avec seulement 16 points récoltés en 14 sorties. Les Curepipiens échappent de peu à la descente en D2, alors qu’Upper Vale Starlight et les Port-Louis Black Horns évolueront la saison prochaine à l’étage inférieur. Il faut noter que les premiers nommés ont étrillé la lanterne rouge sur le score de 8-0 dimanche dernier au stade St François Xavier.
En D2, Rivière du Rempart Star Knitwear a terminé en tête du championnat après 14 journées, avec deux longueurs d’avance sur l’US Trou aux Biches. L’autre équipe de Rivière du Rempart découvrira donc la D1. Au cours de la saison, elle a réalisé un parcours intéressant, avec neuf victoires, un nul et quatre défaites, pour la bagatelle de 47 buts marqués et un total de 28 points.
Derrière Star Knitwear, on retrouve les surprenants joueurs de l’US Trou aux Biches. Il faut savoir que ces derniers évoluaient, il y a à peine deux saisons, en division régionale. Ils réalisent une excellente opération en terminant à la deuxième place, ce qui leur permet d’accéder à la D1.
La Cure Waves termine sur une note encourageante, mais insuffisante pour passer le cap de la D2, alors que l’USBBRH est quatrième, avec 25 points. Les Grand Bel Air Spurs, qui découvraient également la D2, ont joué le maintien après avoir cru au titre. En effet, les Spurs ont, pendant trois semaines, mené le bal en tête du championnat. Mais un concours de circonstances a privé les joueurs de Grand Bel Air de la joie d’un succès. La Jeanne d’Arc termine à la sixième place avec 21 points également.
Par contre, triste sort que celui qui attend Plaisance Spoutnik, septième, et le Faucon Flacq SC, dernier. Ces deux formations retrouvent la division régionale.