KAVINIEN KARUPUDAYYAN

Née le 19 mars 1919 à Kanchipuram dans la Madras Presidency, Damal Krishnaswamy Pattammal, plus connue comme DKP, formait avec M.S.Subbulakshmi et M.L.Vasanthakumari la trinité féminine de la musique carnatique.

Originaire d’une famille orthodoxe brahmine, D.K.Pattammal a été la première de cette caste à se produire en public brisant ainsi un des tabous de l’Inde du XXe siècle, qui limitait le rôle des femmes au foyer. Pourtant cela n’a pas été facile pour elle de se frayer un chemin car contrairement à ses illustres contemporaines, elle ne possédait aucun héritage musical. Enfants, ses frères et elle assistaient à des katcheris (concerts carnatiques) pour noter les kritis (structures d’une composition musicale) qui se déclinent généralement en trois volets : Pallavi (l’équivalent du refrain dans la musique occidentale), Anupallavi (le deuxième vers) et charanam (le dernier et plus long vers qui clôture la chanson).

Chacun d’entre eux notait une partie et, en revenant à la maison, ils recopiaient le tout sur une feuille commune. Cela constituait la base du répertoire de D.K.Pattammal. Même si elle n’a pas eu une éducation musicale formelle dans la tradition guru-sishya (maître-disciple), elle a reçu le soutien de plusieurs mécènes dont un vattiyar télégou qui lui a transmis sa passion pour la musique et les langues. Ensuite il y a eu son instituteur à l’école primaire de Kanchipuram, qui l’encourageait toujours à prendre part aux concours de chant et à mettre en exergue son talent en public. Son père, réticent au départ, a fini par comprendre que le destin avait prévu de merveilleuses réalisations pour sa fille.

Ambi Dikshitar, un descendant direct du grand Muthuswami Dikshitar, a fait d’elle une autorité en matière de compositions de ce dernier. Justice T.L.Venkatarama Iyer, Appadurai Achari, Papanasam Sivan figurent aussi parmi ceux qui ont façonné la jeune Pattammal. En 1929, âgée de dix ans, DKP fit son baptême radiophonique avec une représentation à la Madras Corporation Radio (à présent Air India Radio). Trois ans plus tard, elle donna son premier concert public au Madras Rasika Ranjani Sabha. Ce fut le début d’une grande carrière dans la musique carnatique.

Récipiendaire du Padma Vibhushan (deuxième plus haute distinction de l’Inde), un des moments forts de sa carrière fut sans doute le 15 août 1947 à minuit quand la grande patriote qu’elle était chanta Aaduvome Pallu Paaduvome sur Air India Radio au moment même de la proclamation de l’indépendance de l’Inde. Elle est morte à Chennai en 2009 à l’âge de 90 ans.