Durant près de deux heures dimanche soir, Damian Marley a enivré la foule réunie au SVICC. Une prestation énergique mêlant reggae, rap, hip-hop et dancehall, soutenue par ses musiciens et son équipe technique.
Dès son entrée sur la scène du SVICC, Damian Marley pose sa voix rauque sur le dubstep de Skrillex à travers Make it Bun Dem. Un rap énergique, un son enfiévré; il n’en faut pas plus pour enflammer la foule réunie ce dimanche soir. Le style diffère de l’intro plutôt reggae roots du spectacle, exposée notamment au son de Sun is Shining. Le plus jeune fils de Bob Marley s’impose, lui, comme un novateur du reggae. Sans s’en éloigner, Damian Marley fait fleurir les sonorités de la Jamaïque en les mêlant au dancehall et au hip-hop. Une particularité qui lui a valu trois Grammy Awards.
Accompagné de son équipe technique et de ses musiciens, Jr Gong a transporté la foule sur la Road to Zion. Une prestation jalonnée de ses propres titres, tels que Beautiful et Welcome to Jamrock, qui est décrit comme le “Best reggae song of the decade” par le New York Times et qui a reçu le Grammy Award de Best Urban/Alternative Performance en 2006. Damian Marley fait également renaître des oeuvres phares de Bob Marley, à l’instar de Could You Be Loved, War et Africa Unite. Il les ponctue de son propre rap, rendant par exemple Exodus encore plus poignant. Il brandit l’ancien drapeau de l’Éthiopie et l’image de son défunt empereur, Haile Selassie, considéré par les rastas comme la réincarnation de Jah sur terre.
Immedia a permis au public mauricien de découvrir un monument de la musique et de se délecter en primeur de Medication. Ce titre a été proposé comme un avant-goût du prochain album de Damian Marley, Stony Hill, dont la date de sortie est prévue le 21 juillet de cette année. Medication parle des vertus médicinales du cannabis. Damian Marley a plaidé pour plus de tolérance envers cette plante. Un message bien reçu par le public, qui a répliqué par des signaux de fumée s’élevant de part et d’autre de la foule.
La salle du SVICC a permis d’avoir plus de proximité avec les artistes. La qualité du son est à souligner, la salle couverte permettant de mieux apprécier la prestation époustouflante des musiciens. Ces derniers et Damian Marley sont arrivés à Maurice après s’être produits à La Réunion dans le cadre du Festival Sakifo. Ils ont quitté notre île lundi matin pour poursuivre leur tournée en Afrique et en Europe.