Notre invité de ce dimanche est Dan Maraye, ancien directeur de la Banque de Maurice, directeur de compagnie et observateur politique avisé. En répondant à nos questions, il propose son analyse de la crise de l’euro, de la situation économique mauricienne et des derniers faits de l’actualité politique locale. Le tout sans langue de bois.
Commençons par l’actualité économique. Est-ce que l’euro va disparaître, comme l’avaient prévu certains économistes, ou est-ce que cette devise va sortir plus forte des crises à répétitions qu’elle est en train de subir?
— A mon avis, l’euro est toujours dans une zone de turbulences. Je fais partie de ceux qui n’ont jamais cru en l’euro…
…ni en l’Europe?
— La réponse est également non, pour plusieurs raisons. L’euro était une monnaie politique et beaucoup de pays sont entrés dans la zone euro poussés par des forces extérieures. Il n’y a pas eu adhésion totale des populations des différents pays qui sont entrés dans la zone euro. Je suis sceptique sur l’euro et l’Europe pour des raisons précises. 2012 sera une année décisive pour cette devise. La survie de la zone euro dépendra de la crédibilité des éventuelles solutions à adopter en ce qui concerne la crise de la dette souveraine. La crise de la zone euro a mis de l’avant les disparités profondes en ce qu’il s’agit, entre autres, de la compétitivité entre les pays de la zone euro. Ce sont ces mêmes diparités qui sont au coeur de la crise.