Danielle Wong, qui a été à la tête de la Mauritius Export Association (MEXA) durant 33 ans, prendra sa retraite en mai prochain. Dans cette interview accordée au Mauricien, la « dame de fer de la zone franche » comme on la décrit, estime qu’« il n’y a pas que l’économie. Il y a le social qui est très important ». Elle dit constater l’émergence d’une nouvelle catégorie d’entrepreneurs, surtout dans le IT. Secteur qu’elle compare au textile il y a trente ans et où il y avait d’énormes opportunités. Danielle Wong nous confie par ailleurs avoir été une élève très moyenne au collège et nous partage la force qu’elle puise dans sa foi religieuse et dans son couple.