Dans la soirée du dimanche 6 mai, un trentenaire s’est fait agresser à Beau-Vallon, dans le sud, par un groupe d’individus encagoulés et armés de sabres, de fusils et de katanas.

Après une partie de beuverie la veille, la victime avait eu une prise de bec avec des habitants de la localité. Dimanche, alors qu’il était à un anniversaire dans la région, un groupe d’individus encagoulés a fait irruption dans la maison où se déroulait la fête pour s’en prendre à lui. Ils l’ont menacé avec un fusil avant de le passer à tabac à coups de sabre et de katanas.

Les agresseurs ont saccagé la maison avant de prendre la fuite à bord d’une fourgonnette blanche.

La victime a été grièvement blessée au poignet et sur plusieurs parties du corps. Transporté d’urgence à l’hôpital de Rose-Belle, il a subi une intervention chirurgicale et a été placé aux soins intensifs. Son état de santé inspire de vives inquiétudes.

Ayant relevé des similitudes dans le mode opératoire d’une précédente agression, la police soupçonne qu’il s’agit d’un gang qui sévit depuis un moment dans la région. Le gang se déplace à bord d’une fourgonnette blanche. Ses membres sont encagoulés et armés de fusils, de katanas et de sabres.

L’un de ces cas concerne un groupe d’individus encagoulés munis de sabres et de katanas, qui avait agressé un habitant de Riambel à son domicile. La victime, âgée de 26 ans, avait eu les tendons et les poignets sectionnés.

La CID de Rose-Belle et de Mahébourg ont ouvert une enquête.