Ce couple n’a pas froid aux yeux. Mardi soir, un homme âgé de 40 ans et une femme de 38 ans sont en effet entrés dans l’enceinte du poste de police de Flacq pour y dérober la moto d’un policier. Le constable propriétaire de la moto se trouvait en effet au poste de police lorsqu’il a remarqué un homme poussant une moto grise ressemblant à la sienne. Mais à peine est il sorti pour s’enquérir de la situation que le couple prenait la fuite sur son véhicule en direction du marché de la localité. Le policier les a ensuite pourchassés à pied et a réussi à les interpeller près du bâtiment du conseil de district. Il a immédiatement reconnu sa moto, de marque Haojue, sur laquelle il avait laissé ses clés, estimant que la cour du poste de police était sécurisée.

Interrogé, le quadragénaire a déclaré qu’il pensait que le véhicule n’avait aucun propriétaire. « Mo pena transpor, akoz sa mo finn pran sa motosyklet-la ! » a-t-il lancé, tentant ainsi de justifier son acte. Ce qui ne l’a pas empêché d’être arrêté sur-le-champ. À noter que l’individu en question est tombé de la moto, se blessant à la tête. Il a toutefois décliné toute assistance médicale. Finalement, le couple est passé aux aveux lors d’un interrogatoire au bureau de la CID de Flacq. Tous deux sont non seulement fichés par la police, mais ils étaient également recherchés dans le cadre d’enquêtes initiées sur d’autres vols rapportés dans la région.

Quant au suspect, il a refusé de se soumettre à un alcootest. Il a été placé dans une cellule à Flacq tandis que sa complice, elle, a été transférée au centre de détention de Moka. Ils ont comparu au tribunal de Flacq mercredi, où une charge provisoire de vol a été retenue contre eux. Les enquêteurs ont également mis la main sur les images des caméras de surveillance du poste de police, où l’on voit le couple s’enfuir avec la moto du constable. L’enregistrement sera utilisé comme pièce à conviction. L’enquête est menée par l’équipe de l’ASP Bancharam.