Les premiers cas seront traités à l’hôpital de Souillac

— Des Low Pressure Rooms réservées pour les patients

Depuis une dizaine de jours, suivant l’élaboration du Operational Plan Covid-19, le ministère de la Santé se prépare à une éventuelle propagation du coronavirus sur le territoire mauricien. Cela, avec la collaboration de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Déjà, le nombre de centres de quarantaine a été augmenté, passant à hier après-midi à cinq, avec l’entrée en opération du centre récréatif de Belle Mare, après celui de Quatre Sœurs, de Pointe Jérôme, d’Anse La Raie et de Souillac. Cela, au vu de l’augmentation du nombre de voyageurs qui continuent d’arriver à Maurice. Au total à ce jour, les centres de quarantaine ont une capacité totale de 232 lits.

Les cinq hôpitaux régionaux de Maurice ont été amenés à prendre les dispositions nécessaires pour accueillir les patients en cas de propagation du Covid-19. « L’operational plan a été envoyé dans tous les hôpitaux régionaux qui s’équipent pour gérer au mieux la situation », apprend-on. D’une part, tous les cinq hôpitaux régionaux ont eu pour instructions de libérer certaines salles qui seront converties en low pressure rooms, soit des salles hermétiques réservées pour traiter les probables cas de coronavirus. Ces salles sont isolées des autres de ces hôpitaux et un personnel dédié et formé y sera affecté. Cependant, le service hospitalier public continuera à prodiguer les soins nécessaires aux autres malades qui seront séparés de ceux mis en quarantaine en raison du coronavirus.

Selon le ministère de la Santé, les cinq hôpitaux régionaux disposent d’assez d’espaces pour les malades de Covid-19. Cela, dans le pire scénario. Les premiers cas de Covid-19 devraient être traités à l’hôpital de Souillac. « Nous enverrons les patients dans les autres hôpitaux si besoin est. Mais déjà, nous faisons tout pour éviter les contaminations », explique-t-on au ministère de la Santé. Ainsi, avec la mise en quarantaine ou isolement des cas suspects, cela devrait limiter une propagation du virus localement, espère-t-on. Néanmoins, en cas d’infection locale, les responsabilités de chaque niveau du personnel hospitalier pour une prise en charge sont détaillées dans l’operational plan que chaque hôpital régional devra suivre à la lettre.

Les cliniques privées, à qui ce plan d’action a été envoyé, sont aussi tenues de prendre les dispositions nécessaires si un cas de Covid-19 devait transiter par leurs locaux. Cependant, si une clinique devait faillir à avoir une low pressure room, la Raid Response Team de la Santé fera le nécessaire pour le transfert du ou des patients de la clinique à l’hôpital de Souillac. Les autorités sanitaires assurent qu’elles ne ménagent pas les efforts pour éviter l’entrée du Covid-19 sur le territoire mauricien. Et au cas où Maurice n’y échappe pas, le personnel hospitalier a été formé pour gérer au mieux la situation. En termes d’équipements également, dont ceux nécessaires pour le dépistage du virus, Maurice est organisée, nous affirme-t-on.