L’utilisation du complexe de Côte d’Or pour les Jeux des îles est considérée comme la cerise sur le gâteau

La question des coûts des 10es JIOI, qui se tiendront cette année du 19 au 28 juillet à Maurice, a été abordée mardi lors des travaux parlementaires. En l’absence de Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports, en déplacement aux Seychelles dans le cadre d’une réunion pour la CJSOI, c’est Eddy Boissézon, ministre de la Fonction publique et assurant l’intérim, qui a répondu aux questions du leader de l’Opposition, Xavier-Luc Duval. Ce dernier a voulu connaître les coûts inhérents aux JIOI.

Abordant d’abord la liste des 14 disciplines inscrites, Eddy Boissézon a aussi rappelé que Maurice et Rodrigues accueilleront les manifestations sportives, notamment, avec le semi-marathon, qui se tiendra dans le 10e district.

Puis, passant aux coûts, le ministre de la Jeunesse et des Sports par intérim dira que le complexe multisportif de Côte d’Or était estimé à Rs 3, 9 milliards, avant que ce chiffre ne soit revu à la hausse. « Following the recommendations from teh Geotechnical investigation report, increase in costs amounting to Rs 765 M are du to changes in design, substantiated by additional piling works, changes in roof structure for all the three main facilities and Mechanical, Electrical and Plumbing works », a déclaré Eddy Boissézon.

Répondant directement à la pique de Xavier-Luc Duval, qui a pointé l’isolement de Côte d’Or par rapport aux autres régions de l’île, le ministre par intérim dira également que cette partie du pays ne doit pas être vue comme telle. « I need to stress that the Côte d’Or Complex should not be viewed in isolation and aggregated to the Indian Ocean Islands Games only. It is a major component of the grand vision and strategy which the Government has in respect of the sports landscape in Mauritius », avant d’ajouter « However, using its facilities during the 10th edition of the Games is the cherry on the cake. »

Eddy Boissézon a aussi fait ressortir qu’une somme de Rs 60 800 000 M a été allouée à tout l’aspect concernant la préparation des athlètes. Selon un tableau qui a été circulé dans l’Hémicycle, Rs 20 100 000 ont été réparties pour des items aussi divers que variés. On note ainsi que Rs 3 M sont destinés pour le personnel soignant (kinésithérapeutes, masseurs, psychologues, entre autres) et Rs 8 M pour les repas des athlètes.

En outre, chaque discipline représentée aux Jeux a bénéficié d’une enveloppe variant de Rs 500 000 à Rs 6 M pour la préparation des athlètes. La Aurally Handicapped Persons Sports Federation (AHPSF) et a Visually Handicapped Persons Sports Federation (VHPSF) se retrouvent tout au bas de l’échelle avec Rs 500 000 chacune. C’est sans surprise que le football bénéficie de la plus grosse allocation (Rs 6M).

Rs 60,8 M pour la préparation

Un total de RS 60,8 M a été alloué pour la préparation des athlètes en vue des prochains JIOI. C’est ce qu’indique le tableau qui a été circulé hier, à l’Assemblée nationale. On apprend ainsi que les frais de transport se chiffrent à Rs 5 M. On se souvient d’ailleurs que les chauffeurs du MJS ont été chaudement applaudis lors de la soirée du lancement du compte à rebours, à 100 jours des Jeux, le 10 avril dernier. Stephan Toussaint avait fait ressortir qu’ils démarraient leur journée très tôt pour se terminer très tard dans certains cas. La préparation mentale, autre aspect important, est facturée à Rs 500 000. L’item qui coûte le plus cher, comme le ressortir le tableau, reste les repas destiné aux athlètes : Rs 8 M.