La CID de Grand-Baie a arrêté six suspects, dont deux collégiens, soupçonnés d’être entrés par effraction dans une école primaire de Grand-Baie pour y dérober des tablettes. C’est la maîtresse d’école, âgée de 63 ans, qui avait alerté la police sur ce cas lundi. Elle a expliqué que les panneaux de vitre de plusieurs salles de classe avaient été endommagés. Douze tablettes avaient disparu dans une salle de classe de Grade 3 et 17 autres appareils dans une autre pièce de Grade 1.

La sexagénaire a également déclaré qu’un haut-parleur avait été volé alors que trois extincteurs étaient étalés dans la cour. Elle a précisé que l’école ne dispose d’aucune caméra de surveillance ou d’un système d’alarme. Mais elle soupçonne que le délit s’est déroulé durant le week-end. Elle ignore également la valeur du préjudice subi.

L’affaire a été référée à la CID de la région où l’équipe du surintendant Gukhool, aidé par les Field Intelligence Officers, était en patrouille dans la journée de lundi. À un certain moment, ils se sont lancés aux trousses de deux jeunes de 15 et 19 ans qui venaient de voler Rs 1 000 d’un homme sur la plage.

La police les a interceptés près d’un lieu de culte sur la route principale et les a emmenés au bureau de la CID de Grand-Baie. Non seulement, les suspects ont concédé le vol d’argent, mais ils ont également avoué leur participation au cambriolage survenu dans l’école primaire.

En se basant sur ces informations, les enquêteurs ont mis la main sur quatre autres suspects âgés entre 14 à 45 ans. Ces derniers sont aussi passés aux aveux. En perquisitionnant leur domicile, 18 tablettes volées et le haut-parleur ont été récupérés. Ils ont déclaré avoir vendu les autres tablettes. Les suspects ont été traduits au tribunal de Pamplemousses mardi pour leur inculpation provisoire.

Un peu plus tard, cette même unité, conduite par l’inspecteur Thakoor, assisté du sergent Mooroteea, s’est rendue à Cap Malheureux où les policiers ont interpellé deux maçons de 22 et 23 ans et une femme de 33 ans, soupçonnés d’avoir cambriolé le van d’un voisin. Ils ont allégué avoir entendu parler de ce cambriolage, mais ils ont nié toute implication.

Finalement, le véhicule a été retrouvé, et une certaine somme d’argent a été trouvée dans la boîte à gants. Le propriétaire a indiqué aux enquêteurs que les billets ne lui appartiennent pas. L’argent a été saisi pour enquête.

Entre-temps, la CID de Grand Baie a perquisitionné le domicile des maçons et de la trentenaire. Plusieurs objets suspects ont été récupérés chez le jeune de 23 ans dont une télé, un appareil DVD et un ordinateur portable. Le maçon a allégué que sa grand-mère lui aurait prêté ces objets. II a finalement été autorisé à partir après son interrogatoire en attendant que sa grand-mère confirme ses déclarations.