C’est une initiative impulsée par deux compagnies de danse autour d’un processus de création chorégraphique sur l’espace urbain.
Le lundi 19 décembre 2011, Jean Renat Anamah et ses danseurs vous donnent rendez-vous à 20h au Théâtre Serge Constantin pour une version de Street Notes agrémentée d’un duo et d’un solo. Stephen Bongarçon et les frères Joseph se produiront en première partie dans un spectacle intitulé Plaines de Soufres.
Street notes, ce sont 5 danseurs participant à un projet qui explore à travers le corps la matière urbaine, son histoire, son architecture, ses espaces, son chaos… Interpréter la ville et les usages contemporains de l’espace public pour en proposer une lecture chorégraphique, c’est tout l’enjeu de ce projet artistique et participatif.
La nouvelle création chorégraphique de Jean Renat Anamah prend une autre dimension avec des présences féminines. Les danseuses Natasha, Camille et Nadine évoluent dans un espace chaotique (milieu urbain rempli de saletés, lieu de trafiques, commerces, etc). De cette réflexion sur la ville part une chorégraphie, à la fois travaillée et accordant une large place à l’improvisation. Jean Renat parle de différents corps en mouvement mais d’un seul voyage où chacun traîne son vécu, où la rencontre avec l’autre devient possible. Il y a dans cette chorégraphie, à la fois l’élément humain (l’apport des danseurs) et le contexte extérieure (la rue). On a remarqué lors de répétitions  que les danseurs exploitent à fond les confrontations, trébuchent, se relèvent, profitent des moments de silence, de détente, de partage et de dialogue. La rue est un territoire à explorer infiniment. Street notes joue avec les stimuli que procure notre vie en société : être en opposition, résister face à ce contexte, se libérer. Cette création est un cri. Depuis Flow the River, Jean Renat Anamah commence à dépasser sa fascination pour le corps pour se pencher un peu plus sur l’environnement extérieur.
Plaines de Soufres et Street notes seront présentées le 19 décembre au Théâtre Serge Constantin à 20h.