Le public a assisté mardi au centre culturel Indira Gandhi à Phoenix à deux heures de spectacle de danse classique, le Kuchipudi sublimé par de magnifiques costumes portés par Prateeksha et Vyjayanthi Kashi. Les artistes ont évolué dans des costumes chatoyants et des chorégraphies bien exécutées pour évoquer les saisons et leur amour pour le divin. Le public a été convié à un voyage dans une tradition ancestrale à travers plusieurs tableaux.
Prateeksha et Vyjayanthi Kashi possèdent une telle élégance et une telle gravité qu’on en sort ébahis. Sandhya Udupa, Sapna Dennis, Gunuraju Nagaraju et Pavan Patel Reddy leur ont donné une bonne réplique. Ode à la nature avec l’effet bienfaiteur de l’eau et la recherche de l’absolu, la fabuleuse histoire de Krishna et sa flûte magique a été racontée à travers des tarangams (vagues) et le Krishna Leela Tarangini a évoqué l’enfance de Krishna et de sa mère Yashoda. Equilibre parfait entre le mental, le physique des danseurs et les différents mouvements exécutés avec grâce et une énergie captivante qui ont soulevé l’enthousiasme de public.
Les torsions gracieuses et la souplesse de Prateeksha surtout quand il consistait à danser sur un plateau ont visiblement plu au public.
Le ministre des Arts et de la Culture, Santaram Baboo, son épouse, le haut-commissaire de l’Inde à Maurice, Anup Kumar Mudgal et Soorya Gayan, le directrice de Mahatma Gandhi Institute ont présenté des bouquets aux artistes.