L’école de danse d’Anna Patten et Sanedhip Bhimjee, l’Art Academy, a pris ses aises dans de nouveaux locaux à Mesnil. Aussi ses activités s’étendent-elles bien au-delà du khatak et du bharat natyam, ses spécialités d’origine, à un éventail de cours particulièrement large, qui va de la méditation dynamique aux arts martiaux, en passant par la danse arabe, pour laquelle Latifa Saadi se déplace de La Réunion.
Le renouveau de l’Art Academy permet à ses fondateurs, le fameux couple dansant Anna Patten et Sanedhip Bhimjee, d’affirmer haut et fort qu’ils représentent une académie d’art au sens strict du terme, ce qui n’était peut-être pas encore tout à fait le cas auparavant. Ses locaux à Mesnil lui permettent en effet de dispenser une palette plus variée de cours. Plus que des cours de danse, cette école propose à chacun de se recentrer sur soi pour « mieux découvrir et développer ses talents cachés ».
L’Art Academy continue bien entendu de proposer des cours de khatak et de bharat natyam, les styles qui ont fait la renommée du couple danseur et qui ont nourri des créations telles que Shakti Yug ou Khatazz. L’école propose aussi de la méditation dynamique, une nouvelle approche de la méditation, et l’autre forme de méditation physiquement active qu’est la danse soufie. La technique qui consiste à tourbillonner sur soi-même dans un mouvement continu et régulier comme le font les derviches tourneurs, permet d’accéder à un état de sérénité intérieur tout à fait particulier que Sanedhip Bhimjee partage avec ses élèves. Il utilise régulièrement ce mouvement très caractéristique dans ses propres chorégraphies.