Le bharatnatyam, la danse classique indienne, a été mis à l’honneur vendredi dernier sur la scène du Centre Culturel Indira Gandhi à Phoenix, où Brinda Vyas et ses élèves de la Kaladakshina School of Dance ont présenté un spectacle haut en couleurs sous le thème The Moods of Bharatnatyam.
Cette chorégraphie, qui a nécessité un an de travail, a séduit par sa profondeur et son ingéniosité. Rythmes et couleurs étaient au rendez-vous, et les artistes ont donné la pleine mesure de leur talent à travers des numéros fort bien synchronisés.
Les danseurs se sont appliqués à faire avancer la forme d’expression artistique qu’ils affectionnent particulièrement, la danse classique.
Brinda Vyas prône la beauté et le potentiel émotionnel du mouvement pur. Les grands principes de sa création entrent en action : l’indépendance de la musique et de la danse qui ne se rencontrent qu’au moment de la représentation.
L’enchaînement et la beauté du geste ont séduit le public.
Glissant d’une austère gestuelle abstraite, marquée par le vocabulaire classique, à une désarticulation corporelle plus souple, les danseurs ont exécuté des mouvements précis et joué avec le tempo. Tête, torse, dos, bras se déploient et sont sans cesse en mouvement.
Le spectacle a débuté par l’évocation du dieu Ganesha, celui qui aplanit les obstacles, et un témoignage de respect aux éléments que sont l’eau, la terre, le vent et le feu. La danse Allarippu illustre la parfaite communion entre l’homme et le divin. Le penchant pour la musique du dieu Krishna a aussi été évoqué.