Le 12 janvier 1965, le DAV College Port-Louis ouvre ses portes non loin du Champ de Mars. Géré par l’Arya Sabha, ce collège accueillant maintenant plus de 850 élèves propose des matières telles que les sciences, l’informatique, la gestion, les arts, et des formations préprofessionnelles. Une attention particulière est accordée à l’éducation à la citoyenneté par des activités extrascolaires.
Dansles années 70-80, le DAV College n’accueillait que 150 à 200 garçons. À cette époque, bon nombre de collèges privés fermaient leurs portes en raison du manque d’élèves et les enseignants avaient très peur que le collège n’emprunte cette voie. « C’est pourquoi nous avons entamé des discussions avec l’Arya Sabha », nous déclare un enseignant. Ainsi, en 1986, le collège s‘est converti à l’éducation mixte. « Avant nous étions un petit collège et nous formions une famille. Nous célébrons cette année notre 50e anniversaire et nous sommes tous très fiers du progrès accompli que ce soit au niveau académique ou sportif », poursuit-il.
Yudish confie sa fierté d’avoir été élève au DAV College. « J’ai beaucoup appris dans ce collège qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui. J’ai eu la chance d’être entouré de bons camarades et de bons profs. Ce qui a fait la réputation de ce collège, c’est l’engagement pris envers les élèves en leur transmettant les valeurs importantes pour avancer dans la vie. Je resterais toujours attaché à ce collège ».
Cette semaine, la ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, et le ministre de l’Environnement, Raj Dayal, ont procédé à l’ouverture d’une exposition et au lancement du magazine du collège. Les élèves ont eu l’occasion d’y apporter leur contribution. « Nous avons fait en sorte que les élèves soient impliqués dans l’organisation de cette cérémonie, car cela fait aussi partie de nos valeurs. Il faut toujours donner la possibilité aux jeunes de s’exprimer et de montrer leurs talents. Les élèves ont pu exposer leurs travaux et nous sommes fiers d’eux », déclare le recteur du collège, M. Mohe.