Après bien des obstacles, David Gaiqui, qui a subi des violences policières de même que des humiliations, a pu faire sa déposition contre les officiers de la CID de Curepipe ce soir. Ses cinq avocats étaient tous présents pendant cet exercice qui est toujours en cours au moment où ce texte est rédigé. Cette information est confirmée auprès du panel des avocats, Mes Dulloo, Rutnah, Teeluckdharry, Moonesamy et Mooneapillay

Lemauricien.com a pu saisir les images de cette déposition à travers la fenêtre qui donne sur le bureau où se passe cet exercice.

Par ailleurs, l’avocat de première heure, Me Anoup Goodary qui a pris les photos ayant fait le tour de la toile, raconte les circonstances des brutalités infligées au suspect de vol.  « La police a torturé mon client avec des torches Taser qui envoient de l’électricité sur le corps, a plongé sa tête dans l’eau, et l’a frappé jusqu’à ce qu’il a signé un document dont il ne connaît pas le contenu», a-t-il déclaré à lemauricien.com. Selon l’avocat, on lui en veut parce qu’il a pris et publié des photos condamnables pour la police, et la présence de la cyber unit en est la preuve. Il demande à ce que le rule of law reprenne le dessus si on veut éviter l’émergence du terrorisme et de bagarre raciale.

Notons que le député rouge Shakeel Mohamed était présent sur le terrain ce soir pour apporter un soutien à ses confrères.