Le Chairman Emeritus de BAI, Dawood Rawat, par l’entremise de ses conseils légaux en France, Dr Andrea Pinna et le Pr Xavier Boucobza, a mis en branle les procédures en arbitrage avec des réclamations de Rs 35 milliards contre l’État pour confiscation de ses propriétés avec l’écroulement de l’empire BAI. Dans un document de 63 pages, excluant quatre annexes, il retrace la chronologie des événements qui ont mené au retrait de la licence bancaire de la Bramer Banking Corporation Limited par la Banque de Maurice dans la nuit du 2 au 3 avril dernier et la mise sous conservatorship de BAI Co (Mtius) Ltd. Il maintient que des « prétextes fallacieux » de Liquidity Tensions ont été inventés pour justifier le retrait de cette licence bancaire. De son côté, Laina Rawat, l’une des filles de Dawood Rawat, s’insurge sur Facebook contre le fait qu’elle ne peut encore avoir accès à son compte bancaire à la Bramer Bank.