Après le cas de dopage allégué de Day Of Reckoning, contrôlé positif à l’estronediol (deca durabolin) après sa victoire le samedi 6 octobre dernier, l’entraîneur Ricky Maingard a porté plainte à la Police des Jeux hier pour une enquête approfondie et a demandé au Mauritius Turf Club d’effectuer des prélèvements d’urine sur tous ses chevaux à ses frais.
Dans un communiqué de presse ce matin, Ricky Maingard se dit “outré” de cette situation, lui qui compte depuis plus de 35 années une professionnal trainer’s licence avec à la clé près de 2 000 victoires. L’entraîneur rappelle qu’il a été informé vendredi dernier de ce cas de dopage allégué par le Chief Stipendiary Steward, Stéphane de Chalain.
Il a aussitôt réuni ses deux chefs palefreniers exerçant à Port-Louis et dans son centre privé à Mon-Choisy ainsi que tous ses palefreniers pour de longues discussions sur ce sujet. Il a également, dit-il, eu une conversation avec Bertrand Baudot, le MTC Chief Analyst, lequel a élaboré sur l’estronediol et la nandrolone et ses effets sur les chevaux de courses dans le cas précis.
De par la nature longue durée de la prise de nandrolone, « only a foul would dare use the product on a racehorse in Mauritius where the use of anabolic steroids is strictly forbidden under the MTC Rules… », avance l’entraîneur de Day Of Reckoning.
Dans la foulée, Ricky Maingard précise que « Day Of Reckoning raced on 02 September after a 4-month layoff due to injury. In spite of not being fancied by myself or my jockey, he was heavily backed (from odds of 12/1 to 11/2). He finished unplaced. Day of Reckoning then raced and won on 06 October when he was again heavily backed (12/1 to 6/1), in spite of the fact that both myself and my jockey felt that Ghost Dog and Il Magnifico would be very hard to beat. We also felt that Day of Reckoning needed another run to reach his peak and passed that information on to stable members. »
Ricky Maingard veut que toute la lumière soit faite autour de ce cas de dopage allégué. Il a porté plainte à la Police des Jeux lui demandant une « full investigation on the matter. » Il a aussi précisé que le Mauritius Turf Club a accepté sa demande pour que des prélèvements d’urine se fassent sur tous ses coursiers. Des anabolic steroids tests ont été effectués sur tous ses chevaux qui ont couru lors de la 29e journée et sur seize autres coursiers au sein de son effectif. Les résultats seront connus demain.
Dans le communiqué, Ricky Maingard souligne que son écurie a fait installer, à ses propres frais, des caméras privées dans les boxes de ses coursiers à Port-Louis. Un special bonus est aussi accordé à toute son équipe over and above de celui accordé par le Mauritius Turf Club.