La ministre de la Sécurité sociale, Fazila Daureeawoo, lors de son intervention hier, a qualifié le Budget de « dynamique ». Selon elle, « c’est un budget visant à lutter contre la pauvreté, qui donne un nouveau souffle à notre élan de développement et, surtout, un budget qui est en parfait accord avec notre vision 2030 ».
Fazila Daureeawoo a fait ressortir que son ministère s’occupe directement du secteur vulnérable de la population et que, chaque année, le budget accordé à ce ministère compte parmi les plus élevés. Pour 2015-16, Rs 13,1 milliards avaient ainsi été déboursées pour le paiement de la Basic Retirement Pension alors que Rs 1,8 milliard a été dépensée pour la pension d’invalidité. Cette année, le budget alloué au ministère de la Sécurité sociale est passé de Rs 19,8 milliards à Rs 21,2 milliards. « I am confident that these financial resources will help us further enhance the quality and effectiveness of our services with a view to providing more relief to the population », a-t-elle déclaré.
La ministre a aussi salué les autres mesures, à l’instar de la construction d’un nouveau parc récréatif à Riambel. « This project, once completed, will allow my Ministry to operate four Recreation Centres in all and thus answer to the needs of more and more elderly persons who are applying for a stay in a Recreation Centre. A stay in one of the Recreation Centres, with all the facilities which are put at the disposal of the elderly persons, is a sure means to provide some enjoyable rest and leisure to these persons », a-t-elle soutenu. Fazila Daureeawoo a aussi souligné que, dans 21 des 27 institutions caritatives, des caméras CCTV ont déjà été installées, projet réalisé pour la somme de Rs 736 000.
Par ailleurs, la ministre a annoncé l’introduction d’un Disability Bill, qui est déjà en préparation et qui devrait être prêt dans quelques mois. Elle a également fait ressortir que cinq bourses seront offertes aux enfants handicapés afin qu’ils poursuivent leurs études supérieures. « This Budget lays the foundation for number of developments and progress and I will go as far as saying that we have embarked on an ambitious welfare reform project. The measures have already been announced, financial resources have already been allocated, now is the time for the real challenge, which is, implementation. Now is the time for each Ministry and Department to play its part by delving into the practical stage of implementation and this would be the key to real and meaningful change. It is only through successful implementation that we will be able to meet our goals », a-t-elle conclu.