Intervenant à l’Assemblée Nationale à la mi-journée avant la clôture des débats budgétaires et en l’absence de l’opposition, le vice-Premier ministre et ministre de l’Énergie, Rashid Beebeejaun, s’est attardé sur les projets qui seront enclenchés dans le secteur de l’eau et de l’énergie. Qualifiant ce budget d’investissement intelligent pour l’avenir, Rashid Beebeejaun a indiqué que dans un moment où le monde traverse des difficultés financières, « ceux qui sauront relever les défis sont ceux qui vont réussir ».
Se montrant très critique au sujet de l’intervention de Pravind Jugnauth hier à l’Assemblée nationale, Rashid Beebeejaun n’a pas manqué de qualifier l’opposition d’« illégitime ». Le vice-Premier ministre est d’avis qu’au lieu d’induire le public en erreur, les membres de l’opposition devraient plutôt voir la réalité en face. « Je dois préciser qu’en 2010, Pravind Jugnauth avait présenté un budget où il ambitionnait d’avoir un taux d’inflation de 3,9 %. Notre ministre des Finances Xavier-Luc Duval a pu, lui, le ramener à 2,5 %. » Pour Rashid Beebeejaun c’est un budget qui investit dans l’avenir. « Ceux qui sauront relever les défis sont ceux qui vont réussir », dit-il.
S’agissant du secteur de l’eau, le ministre de l’Énergie a indiqué que durant ces dernières années, des travaux majeurs ont été enclenchés pour remplacer les tuyaux vétustes du circuit de distribution d’eau. Quelque Rs 500 M ont déjà été dépensées et Rs 200 M additionnelles seront injectées pour les projets en cours. Selon Rashid Beebeejaun, quelque 150 000 foyers devraient bénéficier d’un service de distribution d’eau amélioré. Énumérant les mesures qui ont été prises, il a indiqué que dans les jours à venir, la situation de l’eau devrait être régularisée.
Le ministre s’est aussi attardé sur le problème de Non Revenue Water, résultant de fuites ou de personnes ne payant pas pour l’eau consommée. Le ministre de l’Énergie a annoncé que ce problème sera résolu avec le remplacement de 1 500 km de conduits d’eau et des compteurs. Cette fois, dit-il, nous allons faire le travail de manière professionnelle.
Le ministre Beebeejaun a aussi parlé de l’importance d’éduquer le public quant à l’utilisation de l’eau.
Concernant les projets futurs, le ministre Rashid Beebeejaun a annoncé la construction d’autres barrages. Il a aussi soutenu qu’il va demander à ce que la loi soit plus sévère pour ceux qui disposent des Water Rights mais qui refusent de présenter les documents nécessaires. Par ailleurs, les treatments plants seront rehaussées et agrandies, dit-il.
Pour le volet de l’énergie, Rashid Beebeejaun s’est attardé sur les projets visant à réduire la consommation d’énergie. Il a fait état du nombre d’entreprises qui souhaitent se tourner vers la production d’énergie et a salué l’initiative des établissements scolaires de faire installer des plaques photovoltaïques en vue de produire de l’énergie. Le ministère compte également analyser la possibilité d’exploiter l’énergie géothermale. Une étude de faisabilité sera réalisée en ce sens.
Pour ce qui est de l’efficience énergétique, Rashid Beebeejaun a soutenu qu’un règlement sera bientôt appliqué pour rendre obligatoire le labelling de l’énergie sur les produits électroménagers et un excise duty sera appliqué sur les produits inefficients.
Le ministre a conclu son discours en soulignant le fait que c’est un budget qui se veut de construire une nation intelligente.
À noter que le ministre Beebeejaun était le dernier orateur dans le cadre des débats budgétaires. Seuls les députés Cehl Meeah et Francisco François étaient sur les bancs de l’opposition.
Le Premier ministre est, lui, intervenu après la pause déjeuner, soit à 14 h 30.