Donnant la réplique au député de l’Opposition Ki Chong Li Kwong Wing, mardi soir, la députée travailliste Nita Deerpalsing devait dénoncer une « whispering campaign » qui serait en cours dans le pays, selon laquelle la pauvreté à Maurice toucherait une seule communauté, en l’occurrence les Créoles. « Il ne faut pas tenir de tels discours qui bloquent les gens. Il faut, au contraire, débloquer leur potentiel », a-t-elle lancé devant les parlementaires.
Selon Nita Deerpalsing, l’on est en train de faire croire que le gouvernement fait de la discrimination envers les membres de cette communauté dans cette campagne. « On est en train de dire aux pauvres qu’ils n’ont pas de chance dans ce pays à cause du gouvernement. Brisons ce mythe. La pauvreté ne se trouve pas dans cette communauté. Au contraire, il y a plus de pauvres dans les autres communautés », a-t-elle soutenu. Elle a rappelé que c’est le présent gouvernement qui a institué la Commission Vérité et Justice et mis en place le Public Bodies Appeal Tribunal et l’Equal Opportunities Commission. « Le Premier ministre a ouvert une porte aux gens qui se sentent discriminés. Même nos partisans subissent des discriminations. Je les encourage à aller voir l’EOC et à ne pas craindre qu’en agissant ainsi le gouvernement ne soit affecté », a-t-elle affirmé.
Auparavant, la députée travailliste a commenté les remarques du député du MMM Ki Chong Li Kwong Wing concernant le projet Maurice Île Durable (MID), les chiffres de la croissance économique et l’investissement étranger direct, avant de dire que le budget présenté par le ministre des Finances « augmente l’espace économique pour plus de personnes. » Elle a parlé d’empowerment en se référant à la mesure qui ferait de 17 000 familles des propriétaires des terres qu’elles occupent au coût de Rs 2 000 seulement. La députée a rappelé que Maurice n’a ni pétrole, ni or ou diamant, et qu’elle est un petit pays avec sa ressource humaine qu’elle est en train d’empower à travers ce budget. « Avec une majorité des trois quarts, un gouvernement peut faire beaucoup de choses, comme par exemple changer la Constitution… » a-t-elle fait remarquer. A cet instant, des voix devaient s’élever dans les rangs de l’Opposition : « Renvway eleksion… » Nita Deerpalsing a enchaîné sur la criminalité pour se demander sous quel gouvernement Rs 800 M avaient disparu des coffres de la Mauritius Commercial Bank (MCB), ou encore ont été commis « les meurtres de Vanessa Lagesse et de Nadine Dantier ». Réponse des membres de l’Opposition : « Koz Lamikal, koz Kaya… »
Répondant aux critiques de Ki Chong Li Kwong Wing à l’égard de la Development Bank of Mauritius (DBM), la députée a dit que c’est sous le présent gouvernement que cette institution bancaire a lancé le DBM Booster Loan sans garantie qui a bénéficié à environ 3 500 PME, dont 60 % sont gérées par des femmes. « On a ainsi fait un grand pas vers la démocratisation de l’économie et cela grâce à Navin Ramgoolam ». Toujours au chapitre des PME, la députée a parlé du SME Financing Scheme qui aurait attiré environ 2 000 personnes pour un coût de Rs 2 milliards. « Dites aux gens de saisir de telles opportunités au lieu de tenir des discours fatalistes pour les enfermer dans des ghettos », a-t-elle martelé. Nita Deerpalsing a conclu que ce budget compte beaucoup de mesures qui vont dans la direction de la démocratisation de l’économie.