« Je suis déçue par les commentaires de Françoise Labelle sur le manque de mesures pour la femme mauricienne », a déclaré la ministre de l’Égalité des genres hier lors des débats budgétaires à l’Assemblée nationale.
Mireille Martin est intervenue juste après la PNQ du leader de l’opposition Paul Bérenger sur le scandale de la contrebande de bois de rose en provenance de Madagascar. Elle s’est dit surprise par les commentaires de Françoise Labelle, une politicienne de carrière, selon lesquelles le Budget présenté le vendredi 9 par le ministre des Finances ne contenait aucune mesure pour la femme mauricienne. « Peut-être qu’elle n’a pas su lire entre les lignes des différentes mesures proposées par Xavier-Luc Duval… », lance la ministre de l’Égalité des genres.
Même si le Budget 2013 ne fait explicitement pas référence aux femmes, explique Mireille Martin, le travail entrepris par son ministère pour intégrer le genre dans tous les ministères porte ses fruits. « Je tiens à souligner que le ministère des Finances s’est engagé depuis l’année dernière dans le processus d’intégration du genre, y compris dans l’importance d’avoir un budget. En outre, il a déjà formulé sa politique sectorielle entre les sexes et cet exercice a considérablement influencé les mesures énoncées dans le dernier budget », soutient-elle.
La ministre est d’ailleurs d’avis que Xavier-Luc Duval a présenté un budget pragmatique, réaliste, visionnaire et réalisable. « Les critiques stériles et négatives de l’opposition ne me surprennent
pas. Il est typique de l’opposition de critiquer, surtout à la veille des élections villageoises et municipales… », a-t-elle dit.
Mireille Martin a salué les mesures concernant le problème de l’emploi chez les jeunes qui encouragent les entreprises à employer les diplômés. Selon la ministre, les filles en bénéficieront grandement : « Dans un environnement très concurrentiel où les compagnies recherchent les meilleurs, les femmes ont ainsi plus de chance d’être recrutées car sur le plan scolaire, ce sont les filles qui font mieux que les garçons… »
Le renforcement du Youth Employment Programme peut, selon Mireille Martin, changer la dynamique de l’égalité des chances pour les femmes d’accéder à des emplois et les aider à acquérir cette expérience très prisée qui permet d’améliorer leurs perspectives de mobilité professionnelle. La ministre a aussi salué d’autres mesures du Budget 2013 comme la hausse du nombre de bénéficiaires du Service to Mauritius Programme. Son ministère a déjà répertorié six diplômés sous ce programme qui recrutera un plus grand nombre à compter de 2013.