Le ministre des Infrastructures publiques a fait part des changements fondamentaux qui seront effectués au niveau du transport, notamment à la CNT. Le projet de loi concernant le permis à point sera présenté incessamment au parlement, a également indiqué Nando Bodha lors de son intervention durant les débats budgétaires.
Nando Bodha a rappelé que cela fait quatre mois jour pour jour que l’actuel gouvernement a pris le pouvoir au détriment de l’ancien gouvernement « qui a placé l’économie sur mode automatique ; aucune décision n’a été prise ». Il a soutenu fermement que le nouveau budget n’est pas uniquement basé sur les statistiques et mesures, entre autres mais sur la foi en la capacité de respecter ses engagements envers la nation. Il a ajouté que la force de l’actuel gouvernement « lies in its vision, leadership and capacity to deliver ». Il dit être au courant des exigences de la population dans les mois qui suivent le budget et affirme que le gouvernement apportera des changements fondamentaux dans plusieurs secteurs pour améliorer la vie des citoyens. Le ministre a fait part de plusieurs mesures qui seront prises, notamment dans le domaine du transport public : « Éradiquer une sorte de mafia qui sévit sur l’essence et sur les pièces détachées ou encore une formation assidue des employés for them to become a model for the country ». Concernant la route Terre-Rouge/Verdun, il a fait part du besoin de construire des routes solides pour les 20 prochaines années, rappelant que pour la fluidité du trafic, le Decongestion Program a été révisé afin de permettre l’implémentation du projet de construction des phases 2 et 3 de la Ring Road. Concernant le permis à point, Nando Bodha a indiqué que le Bill serait présenté au Parlement dans les jours à venir. Il a souligné que les nouveaux règlements prônent la responsabilisation des usagers de la route. Il a indiqué que des speed cameras seront relocalisées, assurant qu’elles seront visibles de loin et ne seront pas des « caméras pièges ». À la fin de son intervention, Nando Bodha a indiqué que le gouvernement « veut construire une nouvelle île Maurice » et que le budget 2015/2016 « provided all the feasibilities to see that each rupee is well spent ». Ce budget, dit-il, est un « acte de foi » envers le pays « and that all things are set for us to achieve the objectives that the Minister of Finance said will be done ».