Le ministre des Infrastructures publiques et du transport, Nando Bodha, a, en guise de réponse au député Adil Ameer Meah, qui est intervenu avant lui lors des débats budgétaires, fait ressortir que le gouvernement construira un “urban terminal” à Victoria, « et non pas une “bus station” », dans le cadre du projet “Metro Express”. Selon le ministre, ce projet commence à la place Ian Palach, à Curepipe, pour relier la présente garde routière de Victoria, Port-Louis. Sont aussi prévus 19 stations sur le trajet, un Shopping Mall, un Food Court, des espaces de parkings et pour un millier de marchands ambulants, de même qu’un “business hotel”. Le ministre ajoute : « Nous sommes en train de réévaluer le projet pour que le coût soit abordable. Nous devons être prêts dans 10 à 12 semaines et nous pourrons alors démarrer le projet dès que possible. »
Toujours s’agissant de la capitale, Nando Bodha a indiqué que les automobilistes n’entreront plus à Port-Louis par la Place d’Armes mais à Decaen. Une somme de Rs 200 M est prévue pour les travaux nécessaires à cet effet. « Nous sommes des constructeurs, nous voulons construire », a-t-il lancé.
Au sujet de la sécurité routière, le ministre a annoncé la création d’une “traffic squad” à motos composée de 40 policiers « qui sillonneront le pays en vue de veiller à ce que les automobilistes respectent le code de la route », précisant : « Nous allons former les motocyclistes car “one death is too many”. » Et d’indiquer que le gouvernement compte introduire des « severe penalties for reckless driving and hit and run cases ».
Parlant des mesures annoncées par le ministre des Finances, Pravind Jugnauth, lors de la présentation du Budget, le ministre s’est dit être « convaincu » que « d’ici à pareille époque l’année prochaine, we would have achieved all the measures that we take now ». Il reprend : « Il y a unanimité au sujet de ce budget, qui n’est pas une réclame, mais un chef-d’oeuvre. Notre pays vend du sucre depuis plus de deux siècles. Nous avons introduit de nouveaux piliers économiques depuis les deux dernières décennies. Nous devons maintenant gagner la bataille de l’innovation et de l’intelligence. This is what the Budget is all about. »
Nando Bodha a aussi évoqué le problème du chômage pour signaler un « huge problem of mismatch », avec, d’un côté, « environ 40 000 demandeurs d’emploi sur les bras » et autant de travailleurs étrangers dans le pays. « Nous devons briser la perception à l’effet que les emplois ne sont meilleurs que dans le secteur public. Nous devons aussi voir pourquoi les crédits bancaires ne sont pas disponibles alors que les banques font d’énormes profits », a-t-il déclaré. Concernant l’affaire BAI, commenté également par le député Meah, le ministre estime qu’il « y aurait eu un tsunami dans le pays si nous n’avions pas fait ce que nous avons fait », ajoutant « qu’aucun gouvernement n’aurait rien pu faire » à ce sujet. « Imaginez 200 000 personnes descendant dans la rue. Qu’est-ce qu’on aurait pu faire ? » a-t-il lancé.