Le député du PMSD Thierry Henry a qualifié le budget 2014, pour lequel il a félicité aussi le Premier ministre, Navin Ramgoolam et le ministre des Finances Xavier Luc Duval, d’historique et novateur.
L’introduction de la Nine Year Schooling, dit Thierry Henry, est une mesure historique dans la mesure où « c’est l’avenir de l’île Maurice tout entière et celui des générations futures qui va changer ». Cette réforme, dit-il, va transformer le système d’éducation mais surtout l’avenir des enfants mauriciens qui, progressivement, n’auront plus à participer à la Rat Race que constitue le CPE pour passer du primaire au secondaire. Il estime que cette mesure donne le ton de ce Budget 2014 qui est « humaniste et visionnaire » et qui tient compte des réalités mauriciennes, des difficultés de tous les jours et des défis à relever pour projeter le pays dans l’avenir.
Thierry Henry a observé que le caractère novateur du budget est illustré surtout à travers des mesures concernant le secteur bancaire, le logement et le soutien aux PME. Pour lui, tout l’esprit du Budget du vice-Premier ministre et ministre des Finances se résume dans ce titre : Building a Better Mauritius car ce budget « prépare Maurice à mieux faire, face aux défis à venir que ce soit au plan économique ou au niveau social ». Sur plan économique, c’est un budget qui favorise la croissance avec la consolidation des secteurs traditionnels, tourisme, services financiers, ICT/BPO, textile, agro-industrie et seafood. D’autre part, sur le plan social, c’est un budget qui renforce la protection des Mauriciens les plus faibles, des plus pauvres, des vulnérables et leur permet de se tenir debout et d’avancer. « C’est le gouvernement PMSD/Parti travailliste qui vient avec des mesures qui ont une grande portée sociale, a-t-il dit en félicitant le « tandem Duval/Ramgoolam ». « Les mesures sociales ont été considérablement étendues, mais dans une logique d’empowerment afin de permettre aux groupes vulnérables de rejoindre le mainstream du développement économique », a-t-il dit en évoquant les mesures introduites pour le logement social, l’éducation, la santé, l’emploi, la protection des plus faible avec un soutien renouvelé aux planteurs, aux pêcheurs et aux PME.
Le député s’est aussi appesanti sur les provisions budgétaires concernant les infrastructures. « Le gouvernement investit un total de Rs 16,1 milliards en 2014 pour moderniser les infrastructures, le réseau routier pour lutter contre la congestion, les transports publics pour offrir aux usagers un service et un confort adéquat, ainsi que des améliorations au niveau des services publics », a-t-il dit.
Pour lui, les projets comme le petroleum hub, l’aviation hub vont permettre de booster l’économie de la région avec la création de nouveaux emplois et de nouvelles opportunités économiques.
Il a demandé aux opérateurs économiques qui viendront s’y installer de donner la priorité aux jeunes diplômés, car la région a beaucoup de potentiel en ressources humaines. Le PPS a aussi parlé des autres mesures dont celles qui bénéficient aux pêcheurs et aux planteurs. Il a accueilli favorablement le maintien de 80 % d’avance aux planteurs de canne ainsi que la continuation du Compost Scheme et l’extension du LEMS Equipment Leasing Facilities sous le Planters’ Harvest Scheme. Par ailleurs, les pêcheurs à la senne qui veulent rendre leurs permis et filets bénéficieront d’une augmentation de 50 % dans le package de compensation accompagné de facilités pour se lancer dans l’aquaculture. De plus, pour encourager la pêche hors lagon, le gouvernement va mettre à la disposition des pêcheurs un grant pour l’acquisition de bateaux “off lagoon” pour un maximum de Rs 200 000. Il a aussi accueilli le Youth Employment Programme va s’ouvrir aux différents métiers du film industry, tels que creative arts, crafts and trade.