Vela Gounden, président du village de Souillac et activiste d’Aret Kokin Nu Laplaz, dit ne peut rester indifférent face au « manque de scrupule » d’un propriétaire s’étant débarrassé des débris d’un bâtiment sur la plage de Gris-Gris. « Cela fait plus d’un mois que ces débris ont été jetés sur la falaise.

Nizam Amjaud, le conseiller du village, avait déjà consigné une déposition au poste de police de Souillac pour dénoncer ce propriétaire mais ce dernier n’a fait aucun effort jusqu’ici pour les enlever. C’est inadmissible.

Les gens civilisés ne peuvent se comporter ainsi. Ils ne se soucient guerre de l’environnement car ils se croient tous permis. Nous n’allons pas tolérer une telle situation. » Il demande ainsi à la police de l’Environnement et aux officiers du ministère des Terres et du Logement de venir sur place pour un premier constat et de prendre ensuite des actions immédiates. « C’est de l’illegal dumping », dénonce le conseiller Gounden.

Selon ce dernier, cette « montagne de débris », qui occupe une grande partie de la falaise, « ne laisse pas trop de liberté » aux pêcheurs de la région et aux touristes. « C’est une honte. Il faut changer cette mentalité ! »