Il est parvenu à la conclusion que je devrais revoir ma chronique. Et désormais l’orienter dans une direction moins froide, plus chaleureuse. Autant pour moi ! Le rédac’ chef ne verrait même pas d’inconvénient à ce que je vous livre quelques pages de mon journal intime pour la période festive. Si ça peut intéresser les gens, pourquoi pas ? Mais combien de bonnes copines me flingueront du regard si je publie des extraits de mon journal ?