Il revient aussi que l’ébauche du nouveau format des questionnaires du CPE est en bonne voie. Un comité dans ce sens avait été institué après les dernières assises de l’éducation. Les prochains questionnaires devraient, selon Vinod Seegum, président de la Government Teachers’ Union (GTU), être “plus abordables.” L’allocation des points devrait être différente de celle pratiquée pour le modèle de questionnaire en cours. En effet, la première partie (Section A) des questionnaires: l’Essential Learning Competence (ELC), englobe 60% des points. Tandis que la deuxième partie (Section B), le Desired Learning Competence (DLC) – où le candidat est appelé à faire appel à sa capacité de réflexion, ses acquis cognitifs – prend en compte 40% des points.
Avec le nouveau format, le ELC passe à 80% et le DLC à 20%. Même si elle applaudit ce changement, la GTU estime que “le ministère de l’Éducation fait tout cela pour augmenter le taux de réussite au CPE.” Au MES, son directeur insiste sur le niveau des questionnaires. Celui-ci ne change pas cette année, ni après. “Nous travaillons pour l’amélioration continue des questionnaires”, dit Lucien Finette. Quant aux questionnaires qui seront présentés aux candidats en octobre prochain, Lucien Finette se veut rassurant: “Il n’y aura aucun piège dans les questionnaires. Il n’est pas question que nous installions des obstacles. Au contraire, nous souhaitons la réussite des candidats.” 
Nine Year Schooling