Le procès intenté à Derek Rudolf Jean Jacques, alias Gro Derek, et Bruno Wesley Casimir pour importation de 12 kg d’héroïne, a débuté sur le fond aujourd’hui. L’avocat Ghanshyamdas Bhanji-Soni, désigné pour représenter Gro Derek, s’est retiré. L’accusé a retenu les services de Me Deepak Ruthna. D’emblée, l’homme de loi a logé une motion demandant l’arrêt du procès intenté contre son client.
Il découle de cette première séance, avec comme toile de fond l’importation de 12 kg d’héroïne, que des 61 témoins qui devaient être appelés à déposer, 48 le feront en Cour. Les “star-witnesses” – Seewoosing Dayal, chauffeur de taxi, et Hayeshan Maudarbaccus, ex-steward du Mauritius Trochetia, qui sont sous protection policière – seront appelés à témoigner le 11 mars. Par ailleurs, c’est Me Deepak Ruthna qui défendra désormais Gro Derek, l’un des accusés. Me Bhanji-Soni, qui avait été désigné par la Cour pour assurer la défense de Gro Derek, a soumis une motion demandant à se retirer de l’affaire. Il a soutenu que Gro Derek l’a informé qu’il n’aura plus besoin de ses services car il avait retenu ceux de Me Deepak Ruthna. Ce dernier, après avoir essuyé quelques remarques du juge Prithviraj Fekna du fait qu’il s’en est pris à la dernière minute pour faire part de ce développement, a été autorisé à assurer la défense de Gro Derek. L’autre accusé, Wesley Casimir, est, lui, représenté par Mes Chetan Baboolall et Alwin Jawaheer. D’autre part, Me Deepak Ruthna a, par le biais d’une motion, demandé l’arrêt du procès intenté à son client. Il a soutenu qu’il est « impossible » que Gro Derek bénéficie d’un procès « juste et équitable », « no matter how cautious the judge can be », car « cette affaire été très médiatisée depuis le démantèlement de ce réseau de drogue ».
Pour rappel, Derek Jean Jacques est poursuivi sous deux chefs d’accusation de trafic de drogue devant les Assises. Il est accusé d’avoir, en janvier 2012, à Baie-du-Tombeau, remis de l’héroïne à Seewoosing Dayal, un chauffeur de taxi, lequel bénéficie de l’immunité dans cette affaire. La drogue, dont la valeur marchande est estimée à plus d’un million de roupies, avait été répartie dans des bouteilles en plastique.
Sous l’autre charge, le DPP reproche à Gro Derek d’avoir, une autre fois, remis de l’héroïne à Seewoosing Dayal. La transaction aurait eu lieu en juin 2012 à Baie-du-Tombeau. Cette fois, la drogue était répartie dans huit bouteilles en plastique et la valeur excédait le million de roupies. Seewoosing Dayal avait été arrêté en juillet 2012 dans un bungalow à Pereybère avec sept kilos d’héroïne. Il avait collaboré avec les officiers de l’Anti-Drug and Smuggling Unit (ADSU) et a aidé au démantèlement d’un réseau de drogue, ayant débouché sur une série d’arrestations.
Bruno Wesley Casimir, skipper de profession, est également poursuivi devant les Assises sous deux chefs d’accusation. Il est accusé d’avoir transporté les bouteilles contenant la drogue que Gro Derek aurait remise à Seewoosing Dayal, à bord de son bateau.