Nouveau président  de « régime » que veut symboliser le nouveau président du MTC, Jeenarain Soobagrah, l’Etat n’a toujours pas donné de façon claire et limpide sa position face à l’industrie hippique jusqu’ici. Mis à part la nomination de l’avocat  vendredi dernier, l’Etat n »a pas encore dévoilé sur ce que sera la saison hippique 2015. A l’heure où nous mettions sous presse rien ne laissait entrevoir, ne serait-ce qu’une infime partie, du nombre de journées de courses qu’il y aura cette année. Le MTC a bien fait une demande pour 40 journées avec un début de saison le dimanche 22 mars. Toutefois à 19 jours du début annoncé de la saison, tout le monde est dans le flou le plus total.
A commencer par le nouveau président qui n’a pas hésité à exprimer à Week-End vendredi  dernier en début d’après-midi  (il n’était pas encore question de la nomination de Raouf Gulbul à la GRA) ses inquiétudes face à l’absence d’une position claire de l’Etat. « Oui je ne vous cache pas que je suis inquiet, car nous ne savons toujours pas de façon positive quand commence la saison ni combien de journée nous aurons. Je suis d’avis que l’Etat ne peut décider de façon unilatérale pour l’industrie hippique. Ce ne sera pas nous rendre justice, car qu’on organise 30 ou 40 journées, il y aura toujours ceux qui vont essayer de tricher. Ce que nous souhaitons nous au sein du board du MTC c’est qu’il y ait des décisions et des mesures prises de concert avec le gouvernement pour contrer ceux qui veulent faire du tort à cette industrie », a soutenu le président du MTC.
A 67 ans, Jeenarain Soobagrah qui entame sa première année de présidence veut à tout pris donner une nouvelle image à cette industrie. A Week-End, il souligne que les quelque 250 messages de félicitations et d’encouragement qu’il a obtenus depuis vendredi dernier lui donnent une motivation supplémentaire dans sa nouvelle tâche. « Je compte bien mettre les bouchées doubles pour atteindre l’objectif qu’est l’intégrité et l’assainissement des courses à Maurice. Je n’hésiterai pas à donner de ma personne pour y arriver. Déjà, nous pensons au sein du board que la décision d’adjoindre Alain Rousset au sein du board des commissaires des courses est un plus et va dans le sens de que nous recherchons », avoue le nouveau président du MTC.
Ce dernier qui a présidé sa première réunion du board mardi dernier souligne que les jalons de la saison 2015 ont été jetés. « Nous espérons que nous serons en mesure de débuter positivement le 22 comme annoncé, mais au vu de la situation je crois qu’un renvoi est plus que probable . « Je peux comprendre la position inconfortable du gouvernement. Surtout que sont attendus le rapport et les recommendations de la commission d’enquête sur les courses. Toutefois, nous pensons qu’on aurait pu commencer la saison quite à apporter les ajustements nécessaires au cours de la saison » rappelle le président du MTC.
Jeenarain Soobagrah a confirmé dans la foulée qu’il n’existe plus d ‘écurie Foo Kune après la décision de board du MTC de ne plus donner de licence de stable manager. Mais concède que le MTC a reçu une demande du nouvel entraîneur, jadis entraîneur adjoint au sein de l’écurie Foo Kune , Simon Jones pour une licence d’écurie. « Nous attendons son business plan pour prendre la décision par rapport à ces propositions », dira-t-il et reconnaît au passage qu’il n’est pas possible d’empêcher aux turfistes des faire des amalgames. « Mais je peux assurer tout le monde que le board prendra la décision en toute lucidité et sans aucune pression par rapport à la demande de Simon Jones .