Deux kilos d’héroïne avait été retrouvé dans les bagages du constable Arvind Hureechurn
  Le constable Arvind Hureechurn

Le policier Arvind Hurreechurn avait été retrouvé mort dans sa cellule au Moka Detention Centre le 30 octobre 2016. Le rapport d’autopsie avait conclu à un décès par pendaison. En effet, le constable avait été retrouvé pendu au lavabo de sa cellule deux jours après son arrestation. Si la thèse du suicide a été avancée, la famille du défunt n’en démord pas : elle a logé une plainte en Cour suprême en début de semaine, réclamant Rs 50 M de dommages à l’État, la tenant responsable du décès de leur proche.

Selon les proches de la victime, la police aurait dû veiller à la sécurité du détenu. Arvind Hureechurn, qui était âgé de 29 ans, a été arrêté à l’aéroport SSR le 25 octobre 2016 alors qu’il revenait d’un voyage à Madagascar. Il avait dans ses bagages deux kilos d’héroïne, dont la valeur marchande est estimée à Rs 30 M. La plainte est soutenue par l’avoué Sunil Luchmun et l’avocat Viren Ramchurn.