Vingt-quatre boulettes d’héroïne ont été retirées du corps d’Andryatoki Barisoka lors de son autopsie, hier, lundi 16 mars.

Pour rappel, ce ressortissant malgache de 48 ans est décédé à l’hôpital Jeetoo après avoir purgé une boulette de drogue. Suite à cela, une autopsie a été pratiquée par le Dr Monvoisin. Le décès a été attribué à une « hémorragie subarachnoïdienne »

Andryatoki Barisoka avait été admis à l’hôpital le 10 mars après avoir été retrouvé inconscient dans le pensionnat où il logeait à Plaine-Verte. Le quadragénaire avait été transporté à l’hôpital où il avait été placé sous respiration artificielle samedi. Ce lundi, il avait purgé une boulette d’héroïne avant de rendre l’âme.