L’autopsie pratiquée hier matin sur Jeewontee Sookrah, une octogénaire de Roche-Bois qui avait affirmé avoir été battue à coups de chaise, a révélé que cette dernière ne serait pas morte suite à des coups et blessures, mais d’un arrêt cardiaque.
Jeewontee Sookrah, 84 ans, une habitante de Roche-Bois, avait été admise à l’hôpital Jeetoo vendredi dernier en fin d’après-midi. Lors de son admission, cette dernière a expliqué avoir été malmenée par la belle-fille de sa nièce, une dénommée Shanon Obeegadoo. Elle aurait, apparemment, été battue à coups de chaise suite à une dispute ayant eu lieu avec cette dernière à leur domicile. Quatre jours après son hospitalisation, soit le mardi 2 septembre, elle a rendu l’âme, laissant plusieurs personnes dans le doute.
Suite aux allégations portées par la défunte sur Anouchka Obeegadoo et son compagnon, un certain Dany Joseph Choychoo, la police de Roche-Bois a procédé à leur arrestation hier matin. Mais le rapport d’autopsie ayant révélé que l’octogénaire était morte de cause naturelle, un arrêt cardiaque, ces derniers ont été relâchés, acquittés de la charge qui pesait sur eux.
Selon les dires de l’oncle de Shanon Obeegadoo, cette dernière et son compagnon ne l’ont jamais battue mais étaient plutôt tenus de s’occuper d’elle. La défunte, soutient-il, aurait inventé cette histoire de toutes pièces suite à des discussions survenues par le passé entre le frère de Jeewontee et le compagnon de sa nièce. Il a également précisé que « le rapport d’autopsie a démontré que Jeewontee n’avait jamais reçu de coups. Selon moi, la seule marque qu’elle aurait pu avoir sur le corps aurait été parce que son frère l’a attrapé par le bras, afin de la transporter à l’hôpital. »
C’est au crématorium de Terre-Rouge qu’a eu lieu l’inhumation de Jeewontee Sookrah hier en fin d’après-midi.