Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des Consommateurs, avec l’assistance de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (UNIDO), démarrera le 23 février prochain l’Industrial Waste Assessment Project.
Ce projet s’inscrit sous l’initiative du Partenariat pour l’action en faveur d’une économie verte (Partnership for Action on Green Economy – PAGE). PAGE est un programme étalé sur sept ans et mis en oeuvre dans une trentaine de pays en vue de développer des stratégies et des politiques nationales pour une économie verte tout en ouvrant la voie à un développement durable.
Avec un financement de quelque 60 000 euros, l’Industrial Waste Assessment Project s’articule autour de trois axes principaux, le rehaussement des capacités, la caractérisation des déchets industriels, et les conseils en matière de politiques.
Le projet comprendra un exercice de caractérisation de déchets industriels sur une période de deux mois dans quelque 25 entreprises dans les secteurs chimique, textile, agro-industrie, fruits de mer et imprimerie. L’objectif est de déterminer les opportunités d’affaires telles que le recyclage, la réutilisation et l’échange des déchets. Par rapport au rehaussement des capacités sur la caractérisation des déchets industriels, une formation théorique de deux jours est prévue pour les 25 entreprises et cadres du secteur public qui y participent.
Pour mener à bien le projet, UNIDO a recruté un consultant international, un conseiller national et un consultant national. Un comité de pilotage, coprésidé par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Protection des Consommateurs et Business Mauritius, sera responsable de conduire le projet.