Ivan Collendavelloo (Photo d'archives)

« Il ne faut pas confondre publicité et voyeurisme », a lancé hier le Premier ministre par intérim, Ivan Collendavelloo, qui était interrogé par la presse à l’issue de la cérémonie pour l’octroi de la citoyenneté d’honneur et de la médaille de la ville à plusieurs personnalités et institutions de la ville. Invité à répondre aux critiques faites concernant la façon dont la publication des avoirs des parlementaires a été faite, Ivan Collendavelloo a déploré que « certaines personnes se soient laissées aller au voyeurisme plutôt qu’à l’importance de la transparence ».

Il poursuit : « Il est important de connaître les biens que possèdent les députés, mais aussi l’évolution de leurs avoirs durant leur parcours politique. Si lorsqu’on a assumé des responsabilités ministérielles, on n’a rien, et qu’après cinq ans on a construit plusieurs maisons, cela donnera à la population une idée de la valeur du candidat qui est devant lui. La nécessité de publier les avoirs des parlementaires est un phénomène mondial. »

Concernant  l’obligation d’avoir cinq “credits” pour l’admission au HSC, il a à nouveau affirmé qu’il « ne faut pas un nivellement par le bas » et qu’il est « important d’améliorer les critères d’admission » au HSC. « Celui qui avait introduit l’idée de 3 “credits” a contribué à accentuer la fracture entre les enfants riches et les enfants pauvres. Je souhaite bon courage à la VPM et ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookhun, dans ses efforts en vue de donner à tout le monde accès à l’éducation et à la formation professionnelle », a-t-il lancé.