« Maurice est confiante que Moody’s rehaussera sa notation dans les prochains mois », a déclaré le ministre des Finances dans un entretien à Reuters à Londres. Xavier-Luc Duval a expliqué que Maurice diversifie son économie afin de réduire sa trop grande dépendance des marchés européens.
Maurice a obtenu une notation Baa2 de Moody’s. Cette dernière a placé les bons gouvernementaux en devises locales et étrangères en observation en mars dernier et avait alors souligné la résilience de l’économie mauricienne aux chocs, la diversification de l’économie mauricienne et le progrès réalisé par le gouvernement en vue de réduire le poids du service de la dette. Maurice n’est pas notée par Fitch ou Standard & Poor’.
« Nos fondamentaux sont bons » a laissé entendre Xavier-Luc Duval qui était l’invité de Reuters à une conférence sur la Private Equity à Londres la semaine dernière. « It’s a question really of showing how resilient we are to the turbulence in Europe and that will be the major factor. We’re quite confident », a-t-il assuré.
Le gouvernement prévoit que la croissance économique sera légèrement en dessous de 4 % cette année. Le pays explore des marchés comme la Chine, l’Inde, l’Afrique du Sud, alors que la crise européenne menace le secteur d’exportation à Maurice. « We’re still expecting a growth rate of between 3.6 to 3.9 percent this year », a ajouté Xavier-Luc Duval.
« 65 % des recettes d’exportation de Maurice viennent d’Europe. Et toute turbulence en Europe affecte notre pays. Nous travaillons en vue de rééquilibrer nos exportations vers de nouveaux marchés dont la Chine pour le tourisme, l’Afrique du Sud pour le Textile », a-t-il poursuivi.
« Une notation plus élevée pour le crédit bénéficiera aux banques mauriciennes qui pourraient procéder à des levées des fonds bien que le gouvernement mauricien n’en envisage pas sur le plan international », a affirmé le ministre des Finances. « It’s healthy for the local financial institutions which may be raising money. Generally, it reflects the stability of the economy. »
Le ministre Duval a toutefois reconnu que le rehaussement de la notation de Maurice dépendra de la façon dont elle traversera la crise qui secoue la zone euro. Il souligne que le déficit budgétaire tourne autour de 3,5 % du PIB et que le ratio de la dette par rapport au PIB est de 54 %.