La route Terre-Rouge/Verdun est officiellement ouverte au public depuis 9 h 30 ce matin. Cette voie rapide est l’un des plus gros travaux d’infrastructures jamais entrepris par l’État, avec Rs 4,2 milliards investies. Selon la RDA, le trajet Calebasses/Ébène se fera désormais en 20 minutes. La presse a eu droit à une visite guidée hier après-midi.
Selon la RDA, la nouvelle route devrait permettre de réduire de 36 % le trafic sur les autoroutes M1 et M2, ce qui représenterait des économies de Rs 1,2 milliard par an. Le trajet de Calebasse à Ébène/Valentina, dit-elle, devrait prendra désormais 20 minutes à une vitesse de 75 km/h.
Long de 24 km, l’axe routier Terre-Rouge/Verdun a nécessité plus de trois ans de travaux, à cause du défi géographique. En effet, il a fallu passer à travers la chaîne de montagne de Moka afin de contourner la capitale. De plus, les conditions climatiques n’ont pas facilité les choses. « Ici c’est une région très pluvieuse, avec en moyenne 200 jours de pluie par an. Quand vous faites un travail de terrassement de la terre, il y a certaines périodes où vous ne pouvez pas travailler. C’est ce qui a causé le retard. Nous devons faire avec car nous ne pouvons pas prévoir la quantité de pluie et combien de jours il va pleuvoir », soutient Cadressen Dorsamy, directeur de la RDA.
C’est pour cette raison qu’après une enquête, la compagnie d’assurance des travaux a remboursé Rs 135 millions au gouvernement, les pluies ayant endommagé certaines parties de la route. L’assurance devait constater que ces dommages étaient imprévisibles.
Afin de compléter les travaux, des changements ont été apportés au projet initial. Une section d’environ 2,7 km à Ripailles a dû être réduite en une chaussée pour des raisons de sécurité jusqu’à ce qu’une solution durable soit trouvée pour le problème de glissement de terrain.
Par ailleurs, une innovation a été apportée au projet. Un arrester bed, long de 125 m et large de 5 m, a été construit à Valton. Cette escape lane est destinée aux poids lourds qui auraient des problèmes de freins. Hassam Gorah Nubheebucus, Divisional Manager à la RDA, indique qu’il s’agit du tout premier dispositif de circulation à Maurice. Un deuxième dispositif de circulation serait envisagé.