Le Père Henri Souchon, âgé de 89 ans, vient d’être fait Chevalier de la Légion d’honneur par le président de la République française, François Hollande, à l’occasion de la Fête nationale, le 14 juillet dernier. L’ancien curé de la paroisse de l’Immaculée Conception se verra remettre son insigne ce vendredi 26 juillet, à Floréal, par l’ambassadeur de France à Maurice, Jean-François Dobelle.
Le prêtre, qui est connu pour être un ardent défenseur des rejetés de la société, surtout quand il était à la paroisse de l’Immaculée Conception, en face de l’ambassade de France, Rue Saint-Georges, est aussi un décoré de la République de Maurice. Il a été fait Grand Order of the Star and Key (GOSK) il y a quelques années.
En août 2010, après 58 ans de ministère sacerdotal, le prêtre s’est retiré au Couvent de Bonne-Terre et réside depuis, dans l’ancien domicile de feu Cardinal Jean Margéot. Le Père Souchon demeure toujours actif même s’il est à la retraite. Son récent projet, qu’il considère comme l’un des plus importants, est d’ailleurs la construction de l’école Oasis de Paix à Pointe-aux-Sables à l’intention des jeunes ayant échoué leur CPE pour un suivi et un encadrement plus étroits.
Prêtre très médiatisé pour son engagement social, ses prises de position et son franc-parler sur divers faits d’actualité tels l’éducation, la pauvreté et la liberté de la presse, le Père Henri Souchon laisse aussi de très bons souvenirs de ses sermons à l’église Immaculée Conception et au monument Marie Reine de la Paix. Son amour des enfants et des clochards ont fait de lui un prêtre de proximité. Où qu’il passe, si un enfant se présente sur son chemin, il lui offre un petit souvenir — une image pieuse — ou à défaut, lui trace, avec le pouce, une marque de croix sur le front. Grâce au Père Souchon, et à une équipe de jeunes, quelque 200 clochards continuent aujourd’hui encore, à bénéficier d’un repas chaud au Centre social Marie Reine de la Paix.