Sailesh Ghoorbin, 33 ans, opérateur de JCB et habitant Moulin-aux-Vents à Petit-Raffray, a été agressé mortellement dans la nuit d’hier à ce matin. La découverte de ce crime a été faite suite à un appel téléphonique à la police au sujet de la présence de la victime gisant dans une mare de sang à Camp-Maillet à Cap-Malheureux. Un premier constat effectué par le médecin-legiste, le Dr Chamane, sur les lieux confirme des marques d’agression à l’arme blanche sur la victime.
Il était environ 7 heures ce matin quand les premiers policiers dépêchés sur les lieux devaient conclure que Sailesh Ghoorbin a été victime d’un cas d’homicide. La victime était allongée dans une mare de sang dans un sentier de champ de cannes à environ 300 mètres de la route principale à Cap-Malheureux.
L’habitant de Moulin-aux-Vents à Petit-Raffray, qui portait un t-shirt jaune et une paire de jeans bleu foncé, avait été agressé dans le dos avec une profonde lacération à hauteur de la hanche du côté gauche. Il aurait eu également des fractures, notamment au bras, suite à des coups violents de ses agresseurs.
Avec ces indications, les limiers de la CID de la Northern Division sous la supervision de l’assistant commissaire de police, Devenand Reekoye, devaient se mobiliser pour démarrer cette enquête en collaboration avec des éléments de la Major Crime Investigation Team (MCIT). Les experts du Scene of Crime Office ont effectué des prélèvements sur les lieux en vue de confondre les éventuels suspects de ce crime. L’une des premières pistes est de déterminer comment le cadavre de la victime a été retrouvé dans un champ de cannes et le mobile de cette agression.
L’une des dernières personnes à avoir rencontré la victime a été un de ses voisins du village hier matin. Sailesh Ghoorbin, qui se rendait à son travail, a été invité à venir filmer le mariage de la fille de ce voisin. Chose que ce dernier, encore sous le choc de cette dramatique nouvelle, a confirmé au Mauricien.
Ses proches de Moulin-aux-Vents sont inconsolables devant la confirmation de la nouvelle de l’agression mortelle de Sailesh Ghoorbin. L’identification du cadavre sur les lieux du crime avait été faite par son frère Vikram Ghoorbin en présence des policiers.
L’enquête policière se poursuit.