La circonscription No. 20 (Beau Bassin/Petite-Rivière) a mobilisé, hier après-midi, ses partisans rouges/mauves au collège Bon et Perpétuel Secours (BPS). À l’agenda, discours politique pour mobiliser l’électorat en vue du prochain grand meeting PTr/MMM le 12 octobre à Quatre-Bornes. L’occasion pour le président de la réunion, le senior deputy Rajesh Bhagwan et campaign manager mauve, de lancer plusieurs défis à ses opposants de l’alliance lepep MSM/PMSD/ML.
Son premier défi est adressé à Xavier Luc Duval à qui il a demandé, par presse interposée, de poser sa candidature au no. 20, comme ce fut jadis le cas de plusieurs membres de la famille Duval: Gaëtan Duval, son frère Hervé Duval et sa soeur Fifi Henry. Et de poursuivre: “Amen to garson Adrien Duval osi pou pose kont mwa.”
Dans sa diatribe contre ses adversaires politiques, Rajesh Bhagwan a lancé un nouveau défi au leader du MSM, Pravind Jugnauth. Il demande à ce dernier de déclarer ses avoirs et ceux de son épouse tout en précisant par quel moyen il a fait l’acquisition de sa maison appartenant à une famille à Vacoas. Et d’ironiser: “Li pe rode pose PNQ dan Parlement. Mwa mo pe pose li la kestion. Dir li deklarer kuma li finn aster sa lacaz-la. Se PNQ Bhagwan à Pravind Jugnauth.” Autre défi lancé et non des moindres: la déclaration des avoirs de Showkutally Soodhun quant à un bungalow à Grand-Baie. “Mwa mo enkor dan mo appartement. Kan dimoune vinn get mwa, bizin monte deux letaz”, dit-il.
“Nou pe viv les dernieres heures du Parlement ek mo bien bien fier. Li vre ki mo ti dir mo pou boir poison si MMM ale ek Travailliste. Li ti osi vre ki mo ti dir mo pou koup mo poignets si MMM ale ek MSM en 2000. Me kan mo ti dir mo pou boir posion, sa ler-la pas ti enkor ena enn programme”, poursuit-il.
Critiquant Xavier Duval de ne pas avoir donné du travail aux enfants des Résidences Barkly et Chebel, il se flatte d’avoir, à l’opposé de ce dernier, accompli ce fait. “Zist Rajesh Bhagwan kinn fer sa!”
Il a également donné la garantie que CT Power n’est pas d’actualité: “Na pa ena. Pane depose dokiman. Nou pou fer Albion vinn enn exemp de ville modern.” 
S’adressant cette fois aux anciens employés contractuels de la Tourism Authority (TA) sous l’ère de Xavier Duval, il leur dit ceci : “Fer konfians Rajesh Bhagwan, Paul Bérenger ek Navin Ramgoolam pou trouve solution. Pravind Jugnauth la guigne. Ek na pas kroir ki Sir Anerood Jugnauth se sa mem dimoune ki ti la en 2000. Dans Remake, li ti na pas pou laiss Paul Berenger vinn Premie minis contraireman a Navin Ramgoolam ki pe fer li. Nou avek enn lekip kinn donn Paul Berenger ticket ek san coup poignard. Ale dir Xavier vini kuma tou so bann fami pose candidat dan nimero 20”, a-t-il conclu, réitérant l’appel à la mobilisation au meeting du 12 octobre à Quatre-Bornes.
Prenant la parole, le président du PTr Patrick Assirvaden est revenu à maintes reprises sur le slogan de l’alliance rouge/mauve qui met en exergue l’unité nationale et la modernité. “Kan deux parti solides ki rallier avek enn electorat deryer li, lapel li bien klair. Slogan dir tou, pas gagne droit tourne ledos ek unité nationale. Sa pays-la bizin enn deuxiem phase developman. Na pas kav kontinie ek bann passeiste kinn batir Sun Trust, lotel ek larzan le pep ek partaz en fami. Ek sa bann-la ki pe traite nou deux leaders de traitres ek jouisseurs”, dit-il.
Tirant à boulets rouges sur sir Anerood Jugnauth à l’époque où il était Président de la République et siégeait au château de Réduit, Patrick Assirvaden précisa que ce dernier a fait construire une grande baignoire pour son épouse “bebem.” “Se sa mem dimoun kinn met couteau en bas la gorge pou fou Sithanen dehor ek pou so garson gagne minis des Finances”, martèle-t-il avant d’ajouter que l’alliance entre le MMM et le PTr aurait déjà dû être conclue en 2010.
Évoquant la candidature de Showkutally Soodhun et d’Adrien Duval comme candidat au no. 15 (La Caverne/Phoenix), Patrick Assirvaden a traité le premier de morpion et le deuxième de Ti Duval.
“Aster-la, Xavier Duval vinn cause minimum vital me pendan 9 ans li ti dan gouverneman, li pane fer narnien. Rs 1 million li pas ti ena pou fer enn shelter pou zenfan maltraiter mai ale amizer Gabon avek enn delegation bleu accompagnée d’Aurore Perraud kinn coute Rs 4 millions. Sa linn kapav fer! Ler Lysie Ribot ek Françoise Labelle pose kestion dan Parlement, li baiss latet. Ek monn pann defan li lerla mem problem la kumanser”, dit-il.
Les députés mauves Franco Quirin et Kee Chong Lee Kwong Lim ont tour à tour longuement évoqué le programme de l’alliance PTr/MMM qui vise, notamment, à rétablir la résilience de l’économie mauricienne et à lutter contre la pauvreté.