Plusieurs forces vives réclament la révocation du board of trustees responsable de la gestion du Jardin de Pamplemousses, patrimoine national. Le Forum Citoyens Libres prévoit ainsi une série d’actions pour sensibiliser le public sur la situation dans laquelle se trouve le jardin botanique. Cette affaire a éclaté avec la publication récente du rapport du biologiste belge Hari Verlaet sur l’état de ce lieu, menant même au licenciement du directeur Chetanand Ramgoolam. Ce document souligne aussi plusieurs problèmes d’ordre écologique. « The SSR botanical garden is facing a critical situation. Social and ecological events have changed the functioning of the garden. »
La situation au Jardin de Pamplemousses préoccupe. Une attitude de laisser-aller durant plusieurs années fait qu’aujourd’hui ce lieu est menacé, notamment par l’invasion d’escargots. Un rapport rédigé récemment par un biologiste jette un éclairage sur ce qui se passe actuellement au jardin botanique. Il cite ainsi la présence de apple golden snails qui, indique Hari Verlaet, proviendraient des inondations de 2008 et rongent toutes les plantes.
« Since then, it has severely damaged the aquatic habitats in the garden. By eating macrophytes, it may have changed the functioning of these habitats from a clear to a turbid state. These changes may modify the equilibriums in the garden and may have unexpected consequences », souligne Hari Verlaet dans son rapport. L’invasion de termites et la pollution des rivières avoisinantes sont aussi évoquées.
Outre les aspects écologiques, le rapport de Hari Verlaet fait aussi état d’une mauvaise gestion du Jardin de Pamplemousses. Ce qui a fait que des décisions importantes n’ont pas été prises à temps, notamment à cause de la lenteur administrative et l’opacité dans la gestion, précise-t-il. « The public infrastructure managers form a centrally-structured and an opaque highly political group. »
Dès que le ministre de l’Agro-Industrie Satish Faugoo a pris connaissance de l’état du Jardin de Pamplemousses à travers la presse, le président du board de gestion Chetanand Ramgoolam a été démis de ses fonctions. Il a été remplacé par Jugmohun Heerasing, un High Ranking Technician de l’Agro-industrie. Un taskforce a aussi été institué pour se pencher sur la gestion du jardin et élaborer un plan d’action en vue de minimiser les dégâts et prévenir sa dégradation.
Le board of trustees continue néanmoins à assurer la gestion du Jardin de Pamplemousses. Le Forum Citoyens Libres (FCL), qui milite pour la protection de l’environnement, est ainsi monté au créneau pour dénoncer la situation. Pour Georges Ah-Yan, le gouvernement doit aussi procéder à la révocation du board. « Il faut nommer des personnes qui vivent à proximité de Pamplemousses afin d’être au courant de ce qui s’y passe », dit-il.
Par ailleurs, le FCL réclame aussi la publication du relevé de compte du board concernant l’argent reçu et dépensé pour le Jardin de Pamplemousses. « Nous voulons savoir ce qu’ils ont fait avec l’argent obtenu car il est clair qu’il n’a pas été utilisé pour l’entretien du jardin », avance Georges Ah-Yan. Le front compte ainsi sensibiliser l’opinion publique à travers une série d’actions, dont une manifestation vendredi devant le jardin botanique.