Rappelant le succès du Mouvement mauricien social démocrate (MMSD) aux municipales de 2012 à Curepipe, Éric Guimbeau a dévoilé ses plans pour les législatives de 2015. « Seki dakor ek nou program, nou ava al ansam. Sinon MMSD pou al tousel. Nou ki pou fer la balans. » C’était hier au déjeuner familial organisé à l’hôtel de ville de Curepipe dans le cadre des célébrations de la fête du Travail.
Selon Éric Guimbeau, le MMSD fera la « balance » aux générales « comme à Curepipe pour les municipales ». C’est par un déjeuner familial offert à ses mandants que le MMSD a souhaité célébrer la fête du Travail.
À l’hôtel de ville de Curepipe, hier, les adhérents du MMSD, des circonscriptions N° 4, 5, 10, 12, 13 et 17, se sont réunis aux côtés du leader du parti afin de célébrer ce 1er-Mai comme il se doit « dans la joie et la bonne humeur ». Dans cette optique, les anciens candidats aux municipales de Curepipe ainsi que les figures de proue de ce parti ont pris la parole.
Selon Éric Guimbeau, le MMSD est prêt pour affronter les législatives de 2015. C’est avec une voix pleine d’assurance que le parlementaire a indiqué les projets de son parti. « Dimoun nek ena pou get ki travay nou pe fer dan Curepipe. Nou finn met an plas enn program ki nou finn travay ansam ek bann Kirpipien apre 200 reynion dan diver rezion lavil. Azordi ki nou finn pran nou mark, nou pre pou lans nou pou eleksion zeneral », a-t-il déclaré. D’ailleurs, annonce-t-il, son parti compte mettre en place un programme en vue des élections générales.
« Le parti procède actuellement à sa consolidation et son élargissement. Nous prenons note des doléances des Mauriciens dans diverses régions », a soutenu le leader du MMSD. Et de lancer aux principaux blocs politiques du pays : « Seki ader a program MMSD, nou ava travay ansam. Si zot dakor, nou ava al ansam pou zeneral parey kouma nou ti fer dan Curepipe. » Éric Guimbeau est d’avis que le parti a le potentiel de briguer les suffrages seul.
Éric Guimbeau a par ailleurs laissé entendre que le scénario des municipales se reproduira pour les législatives 2015. « Nou enn parti nasional. Nou ki pou fer la balans ! », a-t-il soutenu.
Politique sociale
M. Guimbeau a dans un deuxième temps critiqué les scandales financiers qui touchent le pays. « Bann capitalis bizin partaz zot rises. Pli ou partaze, pli ou pou gagn ankor », a-t-il lancé. C’est pourquoi, rappelle-t-il, qu’il est important que la chance soit donnée à tous. « Le succès financier n’appartient pas uniquement à l’élite du pays. » Il est temps, dit-il, que le gouvernement prône la démocratisation de l’accès à l’information et que l’octroi de permis pour les petites et moyennes entreprises soit facilité. « La politique c’est avant tout du travail social. »
Radhika Jagatsingh-Buspoteea, secrétaire du parti, a quant à elle élaboré sur les critiques à l’égard du MMSD à Curepipe. « Ena dimoun dir MMSD pe inzer dan zafer minisipalite. Si inzerans-la pe resi donn travay dimoun, mwa mo dir Éric Guimbeau bizin kontinie inzere », a-t-elle déclaré. Et d’ajouter : « Si pa inzere, zot ena tandans pou avoy tou zafer promne. » Toutefois, a-t-elle précisé, cette pratique se faisait selon des protocoles et procédures.
La fête du 1er-Mai à l’hôtel de ville a été marquée par la performance d’une pléiade d’artistes de la ville lumière.