La Fondation Suisse du Service social international (SSI) a animé des sessions de formation sur les enfants placés en institution à Maurice en mai dernier. Par la même occasion, ses représentantes ont visité des lieux accueillant ces enfants. Dans leur rapport soumis au début du mois, les expertes de la fondation font plusieurs recommandations, dont la création d’une Juvenile Court, la révision du terme « child beyond control » et un meilleur service de famille d’accueil. Elles mentionnent également l’encadrement inadéquat et le manque de ressources du Rehabilitation Youth Centre (RYC).
« Child Beyond Control Living in Institution and Children With Disabilities Living With Parental Care : A Better Future Is Possible ». C’est ainsi que se présente ce rapport du SSI. Le travail de cette fondation à Maurice découle d’une collaboration avec l’ONG mauricienne African Network for the Prevention and Protection Against Child Abuse and Neglect (ANPPCAN) et les ministères de l’Égalité des Genres et de la Sécurité sociale ainsi que du Lions Club.
Au cours de leur séjour à Maurice, les quatre expertes du SSI ont animé des sessions de formation à l’intention des professionnels et des ONG oeuvrant avec des enfants ayant un handicap ou ceux ayant des difficultés d’ordre social ou juridique. Elles ont aussi visité des institutions accueillant ces enfants. De même, elles ont eu des séances de travail avec des représentants du judiciaire. Le SSI est une fondation basée en suisse et comptant un réseau dans 140 pays. Son action est axée sur les enfants confrontés à des problématiques d’ordres social et juridique.
D’emblée, le rapport note que les besoins d’une telle action se sont fait sentir lors d’une évaluation de la situation en octobre 2014. Les représentants du SSI avaient en effet noté un manque de formation adéquat pour le personnel des centres accueillant des enfants avec handicap. De même, il avait été observé que des enfants étaient « arbitrairement » étiquetés « child beyond control », ce qui les conduisait souvent vers le RYC.
Après différentes sessions de formation sur différents thèmes, notamment sur la problématique des adolescents et l’encadrement des enfants placés en institution, les représentants du SSI ont fait un constat de visu dans ces institutions. Dans le rapport soumis au début du mois, elles mentionnent la nécessité d’un encadrement approprié des enfants placés en institution à Maurice. En ce qui concerne les enfants dits « beyond control », il est noté que bien souvent, des cas relèvent de conflits familiaux et que certains parents veulent se débarrasser de l’enfant en le plaçant dans une institution. Le SSI recommande ainsi de renforcer les capacités des parents pour les aider à mieux gérer ce genre de situation, à travers une école des parents. De même, il est recommandé d’abolir le terme « child beyond control » afin d’éviter que les enfants ne se retrouvent trop facilement dans une institution.