La Cour de District de Port-Louis, présidée par la magistrate Shavina Jugnauth-Chuttur, a rejeté fin de semaine dernière la motion déposée par Jean-Claude Barbier dans le procès qui lui est intenté. Le député MMM est en effet poursuivi sous une accusation de “damaging motor vehicle” et la magistrate a considéré que l’accusé n’avait « aucun mérite » avec sa motion d’abus de procédures.
Le délit allégué a été commis le 30 avril 2008. Deux ans après, la police l’a contacté pour qu’il explique ce qui s’est passé ce jour-là. Mais il n’a rien déclaré, précisant qu’il parlerait éventuellement lors du procès, lequel a finalement été logé en février 2012. Précisons que celui-ci avait été appelé à trois reprises, mais qu’il avait été à chaque fois renvoyé en raison de l’absence du député en Cour. En mai 2012, le procès a été rayé pour être relogé un an après, soit en mai 2013.
En mai 2014, le député, qui a plaidé non coupable, est alors venu avec sa motion, motivant sa démarche en affirmant que le procès avait été logé « avec un certain retard », ce qui lui aurait porté préjudice. Dans son ruling, la magistrate a fait remarquer qu’à aucun moment la défense n’a soumis de témoignages permettant d’établir que l’accusé aurait subi le moindre préjudice. Par conséquent, l’accusation contre Jean-Claude Barbier est maintenue. Le procès sera appelé à une date ultérieure.