UN HABITANT EXASPÉRÉ
DE PLAINE-VERTE

Suite aux amendements apportés à la Road Traffic Act où les montants des amendes ont été majorés, je voudrais attirer l’attention du Surintendant de police de Plaine-Verte sur deux « délits » commis quotidiennement par les usagers de la route, en l’occurrence le stationnement sauvage des véhicules le soir à la rue Desforges et le bruit assourdissant des pots d’échappement modifiés des auto/motocyclettes. Deux délits qui restent très souvent impunis malgré les dispositions de la Road Traffic Act.
Les députés de Plaine-Verte n’ont-ils pas le devoir de mettre la pression sur les policiers pour que ces deux problèmes cités cessent de nuire aux habitants ? Il suffit que deux motards de la police fassent le va-et-vient le long de la rue Desforges le soir à l’heure de grosse affluence et prennent en contravention les chauffards. Pour le bruit assourdissant, il suffit de placer une équipe de policiers avec des sonomètres au coin des artères principales de Plaine-Verte et verbaliser les contrevenants.  Est-ce si difficile à appliquer?
Pe sigzere osi ki bizin fer. Anou espere ki la polis pou azir!