Le public a prestement répondu à l’appel du ministère de l’Environnement et du Développement durable mais ne décolèrent pas devant procédures mise en place qui ont occasionée des files d’attente et généré l’impatience des demandeurs de subvention pour les chauff-eau solaire. Les succursales de la Banque de développement à travers l’île ont été littéralement pris d’assaut pour se faire enregistrer à la subvention pour les chauffe-eau solaires pour l’année 2015-16. L’aide est de Rs 10 000 pour les ménages aux revenus de moins de Rs 25 000 et Rs 5 000 pour ceux touchant Rs 25 000 ou plus.
Alors que les premiers clients étaient normalement attendus à partir de 9h, heure d’ouverture des banques et autres centres, force est de constater que la ruée a démarré à partir de 5h pour ceux habitant Bambous et 6h pour Flacq sans compter Port-Louis. Les longues files d’attente en disaient long. Il faut dire que la foule s’était massée autour de la State Bank of Mauritius, du Workshop de Port-Louis et des locaux de Kentucky Fried Chicken. Ils sont pour la plupart issus de Sainte-Croix, Baie-du-Tombeau, entre autres. Alors que l’impatience se lisaient sur de nombreux visages à Port-Louis, d’autres se demandaient pourquoi l’inscription ne s’est pas faite en ligne, d’autant que Maurice se vante d’être une cyber île.
Même scénario partout
À Flacq, même scénario, la fille d’attente s’étirait à perte de vue et contrairement à Port-Louis, les habitants ont dû braver le mauvais temps. Des femmes âgées pour la plupart patientaient, parapluie en main, en entamant la conversation avec leurs voisines pour tuer le temps. Interrogés, ils étaient nombreux  à affirmer qu’ils «prennent leur mal en patience car un seul jour leur a été dédié». Et les demandes sont traitées selon la formule “premier arrivé, premier servi”. Pourquoi se tourner vers les chauffe-eau solaires ? “C’est plus économique que le gaz et l’électricité. C’est aussi plus avantageux car nous pourrons ainsi connecter la cuisine et le lavabo à l’eau chaude sans frais. Bien qu’il est vrai que nous dépendrons beaucoup du bon vouloir du soleil”, laisse-t-on entendre.D’autres, plus avisés, laissent comprendre que “nous faisons un clin d’oeil à l’environnement, bien que c’est notre portemonnaie qui nous motive”. Mais certains ont rebroussé chemin face aux longues heures d’attente.
Ceux touchant moins de Rs 25 000 avaient ainsi jusqu’à 16h hier après-midi pour effectuer leurs demandes. Ceux touchant Rs 25 000 ou plus ont la journée d’aujourd’hui pour le faire, cela jusqu’à 16h. Les demandeurs doivent se présenter en personne munis de leurs cartes identité. Ceux ayant auparavant bénéficié du programme de subvention ne sont pas éligibles, tout comme les demandes faites par les fournisseurs ou agents au nom des clients.
Le public est par ailleurs avisé qu’aucun dépôt auprès des fournisseurs ou agents de même qu’un devis n’est autorisé. Les chauffe-eau solaires devront toutefois être achetés auprès de vendeurs agrées par le ministère de tutelle. Les enregistrements se font aux succursales de la Development Bank of Mauritius de Port-Louis, Curepipe, Flacq, Triolet, Rodrigues, et aux centres de jeunesse de Rivière-du-Rempart, Saint-Pierre, Rose-Belle, Bambous et à la municipalité de Quatre-Bornes.