Paul Bérenger, qui avait proposé un peu plus tôt au Bureau Politique sa démission comme leader du MMM, a vu la proposition être rejetée par le Comité central par une écrasante majorité de 63 voix contre 9 pour et 6 abstentions.

Celui qui reste le leader du MMM a tenu une conférence de presse à cet effet et s’est dit blessé des attaques personnelles dont il a fait l’objet, en particulier, son intention de vouloir renouveler le BP en vue de propulser sa fille aux premières loges.

A suivre.