« Il y a un sentiment de colère et de dégoût », a déclaré le leader du MMM, Paul Bérenger, dans le sillage des dernières démissions enregistrées au niveau de son parti. Paul Bérenger a affirmé ne pas sous-estimer « la gravité de la crise que connaît le MMM », durant un point de presse après le bureau politique de ce parti hier à Rose-Hill.

« Mon sentiment personnel pèse lourd dans la situation. Nous ne sous-estimons pas la gravité de la crise que le MMM connaît. Ce qui m’anime, c’est un sentiment de tristesse. Beaucoup de tristesse. Lorsque je pense à des personnes comme Hurmila Routhoo ou Sanjiven Permal, j’ai un sentiment de tristesse. Mais la vie continue. »

Le leader des mauves a expliqué que le MMM se concentre sur les circonscriptions et les régionales où il y a eu des démissions, à savoir les Nos 5, 7, 8 et 17. « Nous serons actifs dans ces circonscriptions et nous allons vers une assemblée de délégués dans deux ou trois semaines », a ajouté Paul Bérenger.

Il a également reconnu que, pour le MMM, « c’est un moment difficile ». Mais il poursuit aussitôt : « Le MMM a connu des hauts et des bas. C’est surtout un moment triste, mais c’est la vie. »

Retrouvez plus de détails dans l’édition du Mauricien de ce mardi 28 août.