Le gouvernement souhaite une plus grande participation des petites et moyennes entreprises (PME) dans les appels d’offres et adopte un arsenal de mesures dans cette direction. C’est ainsi que le ministère des Infrastructures répartira les contrats pour la réalisation de ses travaux sur une base régionale  en vue de s’assurer qu’un plus grand nombre de petites entreprises en soient partie prenante. « C’est une demande constante depuis plusieurs années de l’association des petits entrepreneurs  et à laquelle nous répondons positivement aujourd’hui », a dit hier le ministre des Finances.
Pour encourager les PME à participer aux appels d’offres du gouvernement, les autorités simplifieront les procédures administratives. Par exemple, les « standard bidding documents » ne comprendront qu’une seule page au lieu de 15 pour les « goods and services » et deux pour les contrats concernant les petits travaux. Le Public Procurement Office organisera des sessions de formation à l’intention des PME pour les aider à se familiariser et mieux comprendre les rouages administratifs gouvernementaux.
Le ministère des Coopératives lancera un National Inclusive Business Award, qui récompensera les grandes entreprises pour leur soutien aux PME. Selon le ministre des Finances, les PME se sont régulièrement plaintes ces dernières années d’un manque de visibilité de leurs produits et services. Le gouvernement, a expliqué Xavier-Luc Duval, a entendu leur appel et leur offre des facilités pour qu’elles soient dorénavant présentes sur la toile. Elles bénéficieront gratuitement d’un site internet de base mais, pour les sites web coûtant Rs 6 000, les entreprises obtiendront une subvention à hauteur de 50%.