• Larsen & Toubro achète aux commerçants concernés des produits atteints au coût de Rs 50 000

La compagnie indienne Larsen & Toubro a payé une indemnité d’environ Rs 50 000 à quelques commerçants opérant rue Malartic, à Curepipe, en début de semaine. Selon les informations disponibles, après la démolition de la première partie de la gare Jan Palach Nord, l’eau de pluie s’est accumulée sur le toit du reste de la structure. Ensuite, quand il y a eu de grosses averses, toute l’eau s’est déversée en direction de la rue Malartic, atteignant certains magasins. Les commerçants ont alors réclamé un dédommagement à la compagnie Larsen & Toubro. Le paiement par chèque a été remis par la compagnie aux commerçants au début de la semaine.

La démolition d’une première partie de la gare Jan Palach Nord à Curepipe a eu des séquelles sur les commerces alentour, en particulier les magasins se trouvant rue Malartic. Selon une source de la municipalité de Curepipe, après les travaux de démolition de la première phase de la gare, l’eau de pluie s’est accumulée sur le toit du reste de la structure. « Quand il y a eu de grosses pluies, toute l’eau de pluie s’est déversée en direction des magasins de la rue Malartic. L’eau a même atteint quelques magasins, endommageant ainsi leurs produits. Les commerçants ont alors réclamé un dédommagement à la compagnie indienne qui, selon eux, n’a pas pris les mesures nécessaires pour faire évacuer l’eau de pluie du toit de la gare après la démolition d’une partie de la structure », a indiqué une source.

Sollicité pour une réaction, un préposé de la compagnie Larsen & Toubro a expliqué qu’en effet la démolition de cette première partie de la gare a eu des conséquences sur les commerces alentour. « Quelques commerçants ont, en effet, réclamé un dédommagement à notre compagnie, affirmant que leurs produits ont été endommagés et sont ainsi inappropriés à la vente. Larsen & Toubro a opté pour l’achat de ces produits “endommagés” au lieu de dédommager les commerçants. Parmi les produits dits endommagés, il y avait des savates en plastique et des parapluies. Ainsi, nous avons payé une indemnité d’environ Rs 50 000 à ces commerçants pour ces produits », a déclaré ce responsable de Larsen & Toubro.

En ce qui concerne les travaux de la phase 2 du Metro Express, la démolition du pont Rivière-Sèche à Curepipe est à l’agenda. « La démolition de ce pont est prévue pour bientôt mais aucune date exacte n’a été avancée. Il faudra prendre les mesures nécessaires, comme établir des routes de diversion, avant d’entamer les travaux », a soutenu le responsable. À la municipalité, on attend toujours que la date de démolition de ce pont soit fixée pour que les conseillers commencent une campagne de sensibilisation auprès des habitants. « Nous devons sensibiliser les habitants concernant les travaux qui seront entamés dans le cadre du projet Metro Express, et ce pour éviter des cafouillages, voire des éventuels dérapages. Dès que L&T avance une date, nous nous y mettrons au travail », a déclaré le maire de la ville, Hans Marguerite.

À l’avenue Sivananda, les travaux pour relocaliser des réseaux d’utilités publiques se poursuivent. D’autres travaux sont en cours dans le centre de la ville. La dimension du rond-point de Jan Palach a été réduite pour offrir plus d’espace aux automobilistes. Le feu qui reliait Jan Palach Sud au Nord a été déplacé et réinstallé à quelques mètres plus loin, à proximité du bazar. De plus, a précisé le maire, dans quelques jours, tous les bus ultra-urbains opéreront à partir de la nouvelle petite gare rue Jerningham alors que les activités reprendront normalement rue Chasteauneuf.